© Myriam Boulos

Vidéo : Myriam Boulos raconte le Liban à travers sa vie nocturne underground

L'Institut du monde arabe présente "Nightshift", une série sur la nuit beyrouthine.

L’Institut du monde arabe donne à voir les mille et une facettes du Liban grâce aux images de 18 artistes dans le cadre de la troisième biennale des photographes du monde arabe contemporain. Organisée en deux parties, l’une à caractère documentaire et l’autre, plus onirique, l’exposition présente les travaux de la jeune artiste libanaise Myriam Boulos.

Sa série Nightshift s’attarde sur les nuits de la capitale libanaise, un moment où "la carte sociale de Beyrouth apparaît soudainement" et qui raconte en filigrane l’histoire dense, rongée par la guerre et les conflits, du pays du Levant. Myriam Boulos nous a reçus à l’Institut du monde arabe, afin de raconter cette série en noir et blanc captivante. 

Publicité

La série Nightshift de Myriam Boulos est exposée à l'Institut de monde arabe, dans le cadre de la troisième biennale des photographes du monde arabe contemporain jusqu'au 24 novembre 2019.

Par Lise Lanot, publié le 04/10/2019

Copié

Pour vous :