© Ioana Cîrlig

Vidéo : la photographe Ioana Cîrlig a tiré le portrait de la classe ouvrière roumaine

À l'occasion du festival Circulation(s) à Paris, qui célèbre la jeune photographie européenne, nous avons interviewé Ioana Cîrlig.

Ioana Cîrlig s’est prêtée au jeu du One Minute Portrait lors du festival Circulation(s) à l’occasion duquel elle présente sa série documentaire Post-Industrial Stories, réalisée auprès des communautés mono-industrielles roumaines. La jeune photographe roumaine a suivi le quotidien des habitants de ces "espaces, prospères sous le communisme, [qui] ont été dramatiquement affectés par la transition capitaliste". Elle rend compte de ces communautés ouvrières laissées à l’abandon, aujourd’hui sans emploi, mais "héroïnes des temps anciens".

En 60 secondes chrono, elle nous parle de son travail, de ses inspirations et du sens de la photographie pour elle.

Publicité

Publicité

L’exposition de Ioana Cîrlig est à découvrir à Circulation(s), au Centquatre-Paris jusqu’au 30 juin 2019.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 29/05/2019

Copié

Pour vous :