© Tom Kinahan/Chicago Tribune

Vous voyez ce mec sur cette photo ? C'est Bernie Sanders à une manif antiségrégation

Chicago, 1963. Un jeune étudiant de 21 ans est aux prises avec deux policiers en marge d'une manifestation contre la ségrégation.

Capturée par Tom Kinahan pour le Chicago Tribune, cette scène avait été exhumée… à point nommé. Retour en 2016 : surprenant candidat aux primaires démocrates à la Maison-Blanche, Bernie Sanders, alors âgé de 74 ans, ne cessait de voir son image s’embellir de positivité.

Méconnu, le sénateur du Vermont se voyait talonner sa concurrente Hillary Clinton, tout en séduisant la jeunesse américaine et en faisant office d’exception en payant ses stagiaires. Que du positif pour Bernie qui, grâce à l’exhumation de ce cliché, pouvait aussi se targuer d’un passif d’étudiant engagé pour les droits civiques des Afro-Américain·e·s.

Publicité

Tout était parti d’une vidéo intitulée "Est-ce Bernie Sanders en train d’être arrêté ?", qui avait été postée sur Vimeo par des documentaristes américain·e·s travaillant sur les manifestations étudiantes qui ont secoué Chicago en 1963.

"Oui, c’est bien moi"

Deux jours après sa publication, le Chicago Tribune pose l’œil sur le document et trouve rapidement une réponse à la question qu’il soulève. En se plongeant dans ses archives, le journal historique de la plus grande ville du Midwest tombe sur la fameuse photo, et contacte Tad Devine, l’un des responsables de la campagne de Bernie Sanders.

Publicité

Il confirme alors au quotidien américain qu’il s’agit bien du candidat démocrate : "Il a regardé la photo – il avait d’ailleurs sa carte d’étudiant de l’Université de Chicago dans la poche – et il a dit : 'Oui, c’est bien moi.'" Samedi 20 février 2016, le Chicago Tribune publie le cliché.

© Tom Kinahan / Chicago Tribune

© Tom Kinahan/Chicago Tribune

Une photo qui (re)tombe à point nommé

Nous voilà renvoyé·e·s plus d’un demi-siècle en arrière, le 21 août 1963. La scène se déroule à Chicago, entre la West 73rd Street et la South Lowe Avenue. Immortalisée en noir et blanc, elle montre un jeune militant, pantalon de survêt' et sweat à capuche, aux prises avec deux policiers. Alors étudiant à l’Université de Chicago, Bernie, 21 ans, tente tant bien que mal de se débattre de la poigne des deux agents en marge d’une manifestation antiségrégation.

Publicité

Alors qu’ils protestaient contre un projet d’école préfabriquée uniquement destinée aux Noir·e·s, lui et plusieurs militant·e·s se font arrêter. Bernie Sanders finira par être accusé de résistance aux autorités policières ; reconnu coupable, il s’acquittera d’une amende de 25 dollars.

Plus de cinquante ans après, cette photo tombait à point nommé, alors que le candidat démocrate peinait, en 2016 et pour sa première candidature, à convaincre l’électorat noir-américain. Aujourd’hui, elle est plus que jamais d’actualité : âgé de 78 ans et toujours en grande forme, Bernie est cette fois le grand favori des primaires démocrates qui se déroulent actuellement, avant le vote crucial qui aura lieu ce 3 mars 2020. Le jeune étudiant rebelle de 1963 saura alors s’il pourra enfin affronter Donald Trump, face à qui les sondages lui donnent toutes ses chances. 

Par Rachid Majdoub, publié le 27/02/2020