26 portraits d'Angela Merkel durant sa carrière

Depuis 26 ans, une photographe allemande immortalise, chaque année, Angela Merkel : de ministre à chancelière de l'État fédéral allemand.

Publicité

Traduction : "J'adore le fait que la chancelière allemande ait posé pour une série de portraits conceptuels avec la même photographe depuis 1991. C'est tellement allemand."

Angela Merkel a été désignée personnalité de l'année 2015 par le Time et consacrée, à dix reprises, femme la plus influente du monde par le magazine Forbes. Avant d'être élue chancelière, Merkel a travaillé en tant que ministre pour le gouvernement et a brillamment soutenu une thèse de chimie physique. Si son CV impressionne, la chancelière allemande a toujours été très secrète et peu loquace sur sa vie privée.

Publicité

Pourtant, depuis 1991, la photographe Herlinde Koelbl tire chaque année le portrait de celle que l'on surnomme "Mutti" ("maman" en allemand) outre-Rhin : l'occasion de visualiser la carrière d'une des femmes les plus influentes du monde, sur trois décennies.

Koelbl a commencé à photographier Angela Merkel alors que cette dernière était ministre des Femmes et de la Jeunesse, rapporte le site de l'Independent, Indy 100. Le projet de la photographe, intitulé Traces of Power ("Les traces du pouvoir", ndlr), devait s'étendre sur dix ans et portraitiser des politiciens allemands "afin de voir comment [le pouvoir] allait les changer à travers une décennie".

Bien que beaucoup furent surpris de voir Angela Merkel participer au projet (elle que l'on pense si grave et sérieuse), c'est bien elle qui a continué le projet en solo seize années de plus. La femme politique aurait affirmé au Zeit, célèbre quotidien allemand "Quand j'ai regardé Traces of Power récemment, j'ai bien ri devant quelques images. Que j'ai accepté de participer au projet de Koelbl me surprend encore à ce jour".

Publicité

L'affirmation de la confiance en soi en images

De son côté et pour le New Yorker, Herlinde Koelbl affirmait à propos de la chancelière que : "Dès le début, on pouvait sentir sa force." Dans une vidéo (disponible ci-dessous), l'artiste présente ses œuvres et explique avoir suivi un concept très rigoureux, en plaçant la femme politique devant le même fond neutre, sans jamais représenter de symbole de l'état afin d'afficher la plus grande objectivité possible.

Ainsi, Angela Merkel était représentée comme n'importe quelle autre personne. Koelbl raconte avoir rencontré, au début de leur collaboration, une jeune femme très timide qui, au fil des années, s'est montrée de plus en plus détendue. La photographe explique s'être intéressée au langage corporel de Merkel. Ce n'est pas seulement la chancelière qu'elle photographiait, mais aussi la façon dont la femme évoluait, à travers ses rôles politiques et les années qui passaient.

Alors que cette année pourrait devenir celle du dernier mandat de la politicienne allemande (le 24 septembre auront lieu les élections fédérales allemandes), cette série permet de rendre hommage à l'une des rares femmes à la tête d'un pays européen. Le dévoilement des 26 œuvres et les prochaines élections allemandes vont peut-être signer la fin de la participation d'Angela Merkel à ce projet. Seules les années à venir nous le diront.

Publicité

Par Lise Lanot, publié le 27/03/2017

Copié

Pour vous :