Des appareils photo jetables donnés à des réfugiés pour qu’ils documentent leur quotidien

L’association Disposable Perspectives a distribué une quinzaine d’appareils photo jetables à des réfugiés installés place de la Chapelle. Une façon de leur donner la parole en images.

© Disposable Perspectives

© Disposable Perspectives

Publicité

Cela fait de trop nombreux mois que la question de la crise migratoire pose problème, qu’aucune solution durable n’est proposée aux réfugiés et qu’une partie d’entre eux meurt en chemin. Pourtant, si les médias et l’opinion publique sont divisés quant à l’accueil qu’on devrait réserver à ces populations injustement déplacées, on écoute peu les principaux intéressés.

C’est pourquoi l’association Disposable Perspectives a décidé de distribuer 15 appareils photo jetables à des migrants qui tentent de survivre place de la Chapelle, à Paris. L’idée est de leur offrir un moyen de s’exprimer sans que la barrière de la langue ne soit un obstacle et de documenter leur quotidien à travers leurs propres yeux. Ainsi, ceux que l’on qualifie de "réfugiés", terme flou et qui s’avère souvent stigmatisant, ne sont plus seulement définis par leur statut migratoire.

C’est à la fin de l’année 2016 que Disposable Perspectives a distribué une quinzaine de jetables aux migrants : huit ont été rendus et sept ont été perdus "pour des raisons variées, dont celle de la violence policière, un problème dont la presse parle peu et qui est pourtant terriblement banal".

Publicité

Les images présentent le quotidien de ces hommes installés de façon précaire à Paris, dans la promiscuité, entre la petitesse de leurs tentes et la grandeur des monuments parisiens. Certains photographes improvisés ont préféré immortaliser leurs amis, souvent pris sur le vif, ou symboliser leur situation, à l’instar de cette image (ci-dessous), prise derrière une barrière, qui semble traduire un sentiment d’enfermement, de clandestinité.

Ces images adoptent le point de vue des personnes concernées, changeant par là même la perception que l’on peut avoir de la question, et permet de ne pas passer sous silence une réalité bien difficile.

© Disposable Perspectives

© Disposable Perspectives

Publicité

© Disposable Perspectives

© Disposable Perspectives

© Disposable Perspectives

© Disposable Perspectives

© Disposable Perspectives

© Disposable Perspectives

Publicité

© Disposable Perspectives

© Disposable Perspectives

Vous pouvez retrouver Disposable Perspectives sur leur page Facebook.

Par Lise Lanot, publié le 20/06/2017

Copié

Pour vous :