Après 1000 refus sur Tinder, il en tire un jeu de cartes

Gary Cohen s’est mis à Tinder, mais il n’a essuyé que des rejets. Inspiré par son échec, il a créé un jeu de cartes avec les profils des personnes qui l’ont repoussé sur l'application de rencontre en ligne. 

Les rencontres en ligne peuvent se transformer en expériences émotionnelles éprouvantes. Il n’est pas rare de se faire briser le cœur, de voir son assurance voler en éclats et son estime de soi s’anéantir face à une série de refus.

Partager ces histoires ne ferait qu’ajouter de l’embarras à l’embarrassant. C’est pourtant ce que le photographe Gary Cohen a fait.

Publicité

L’artiste de 41 ans, basé à Londres et originaire de Californie, s’est mis à Tinder sur les conseils d’un ami qui lui a suggéré que l’application pourrait lui permettre de mettre un terme au manque d'attention que lui porte la gent féminine. Il a expliqué :

"Je pensais que je n'étais pas assez beau pour Tinder, mais je me suis lancé."

"La première semaine, je ne faisais que swiper vers la droite les filles qui m’intéressaient. Comme je n’ai eu aucun match, j’ai décidé de dire oui à tout le monde", a-t-il ajouté.

Publicité

Rejeté. (Photograph: Gary Cohen)

Rejeté. (© Gary Cohen)

Après deux mois de déception, Gary Cohen a parlé de sa malchance à un ami, tout en se disant qu’il pourrait en faire un projet, déprimant certes, mais intéressant.

Il a donc passé quelques semaines à collectionner les photos de profil des gens qui avaient swipé le sien vers la gauche. Et il les a ensuite intégrées dans son projet final.

Publicité

"Au bout de deux mois, j’avais liké 1 000 profils et j’avais eu 0 matchs."

Le thème du rejet est au cœur de son projet intitulé, logiquement, "Rejected". Ce jeu de l’amour lui a inspiré un set de 52 cartes sur lesquelles figurent les photos et les descriptions des profils du millier d'hommes et de femmes qui l’ont jeté sur Tinder.

"Les femmes qui m’intéressaient avaient toutes le même profil (je suis sûr que c’est la même chose pour les hommes). La plupart d’entre elles m’ont dit qu’elles n’étaient pas intéressées pour un coup d’un soir et qu’elles ne voulaient pas échanger de photos dénudées."

Publicité

Gary Cohen est persuadé que son physique explique son échec ; ses amis pensent que c’est aussi parce qu’il parle beaucoup trop de rats et de pigeons : "Au début, j’avais mis ça sur mon profil [pendant quelques semaines], c'était ironique parce que j’ai un chat."

"Je trouvais que c’était drôle, mais mes amis m’ont dit qu’ils étaient d’accord avec moi seulement parce qu’ils me connaissaient. Pour moi, la fille avec qui je sors doit avoir un grand sens de l’humour, donc c’était un bon point de départ", a-t-il ajouté.

Quelques cartes de Rejected. (Photograph: Gary Cohen)

Quelques cartes du jeu Rejected. (© Gary Cohen)

Gary Cohen collectionne les albums photos et, au cours de sa carrière, il a développé un certain regard critique. Il a commencé la photographie quand il avait huit ans, mais il a arrêté pendant une brève période, alors qu'il travaillait pour une grosse radio à Los Angeles.

Au fil des années, son regard sur les choses a changé, car, selon lui, il a une meilleure connaissance de l’histoire de la photographie. "Cette connaissance m’a influencé", affirme-t-il avant d'expliquer :

"Avant je me concentrais sur une simple image, et maintenant ce qui m’intéresse, c’est construire une histoire."

Le photographe n’hésite pas à faire une analogie avec South Park : "Le graphisme du dessin animé est naze, mais à la fin de l’épisode, ce n’est pas ça qui compte. C’est l’histoire qui te fait rire, en règle générale." Si, vous aussi, vous êtes déçu(e) de Tinder, vous pouvez vous consoler avec ce jeu de cartes en vente ici.

Traduit de l'anglais par Hélaine Lefrançois. 

Par Matthew Kirby, publié le 21/01/2016

Copié

Pour vous :