Avec de simples néons rouges, Nicolas Rivals livre un portrait mystique de l’Espagne

Le photographe français Nicolas Rivals nous plonge dans une Espagne nouvelle.

© Nicolas Rivals

© Nicolas Rivals

Publicité

Un appareil photo et un néon rouge. C’est tout ce dont Nicolas Rivals a besoin pour nous faire rêver. Faisant partie du collectif Prisme noir, ce photographe français livre des paysages espagnols habillés de néons rouges dans son dernier projet La Linea roja ("la ligne rouge" en français).

Ses photographies sont toutes prises la nuit, ce qui apporte un côté sombre et mystérieux. Le néon rouge, quant à lui, attire notre attention et donne l’impression qu’un portail mystique est en train de s’ouvrir sous nos yeux et que l’on va découvrir un monde nouveau. Comme dans le travail de Barry Underwood, la lumière devient le sujet de la photo.

Sur son site, Nicolas Rivals décrit son projet avec passion :

Publicité

"Une ligne rouge tissée au fil d’un voyage à travers l’Espagne, pour relier l’homme à la nature. Une ligne rouge pour fixer un instant de poésie, le temps d’une nuit. Des scènes irréelles qui ont pourtant bien existé, pour mieux disparaître au matin.

Une installation déposée comme une proposition au monde naturel. Harmonie lumineuse entre volonté et hasard. Entre hommage et sacrilège. Entre le beau et l’étrange. Une recherche esthétique autour de formes dialoguant avec une nature indifférente à la symétrie."

© Nicolas Rivals

© Nicolas Rivals

© Nicolas Rivals

© Nicolas Rivals

Publicité

© Nicolas Rivals

© Nicolas Rivals

© Nicolas Rivals

© Nicolas Rivals

© Nicolas Rivals

© Nicolas Rivals

Publicité

Cet article a été écrit par Alizée Coste, notre stagiaire de 3e.

Par Alizée Coste, publié le 03/07/2017

Copié

Pour vous :