Balade à Los Angeles à travers la série colorée de Garrett Cornelison

En toute simplicité mais en portant une grande attention aux détails, Garrett Cornelison propose une série édulcorée qui nous promène dans les rues de la Cité des anges.

Sur son compte Instagram, Garrett Cornelison partage sa façon de voir la vie, selon laquelle tout est "really kind of amazing", soit "vraiment plutôt incroyable". Étant donné la nature enthousiaste du jeune homme, il n'est pas étonnant de voir que sa nouvelle série, Color Block LA, est centrée autour des couleurs vibrantes et colorées qu'il trouve aux quatre coins de sa ville ensoleillée, Los Angeles.

Pour Uproxx, Cornelison raconte que lui et sa copine ont "commencé à compiler les couleurs de leur quartier, Venice Beach sur Venice Boulevard – une route très agitée à l'ouest de Los Angeles – et c'est à ce moment-là [qu'il a] vraiment apprécié les couleurs qui s'offraient devant [ses] yeux". Selon lui, un photographe se définit par la façon qu'il a d'appréhender le réel et surtout, de savoir s'arrêter devant le beau, de vouloir créer quelque chose face à l'esthétisme qu'il rencontre.

Faire ressentir plutôt que montrer

Pour cette série, cependant, il n'a pas souhaité simplement capturer le beau et les couleurs des paysages urbains voisins. Sa volonté était de faire interagir l'humain avec l'environnement :

"On a commencé à faire correspondre les habits des modèles aux environs. C'est une idée qui peut sembler très simple mais il y tellement de chose à penser et à coordonner, comme trouver un modèle, trouver la couleur exacte correspondant au mur et que le tout prenne sens de la bonne façon. C'est un gros effort de coordination mais quand ça fonctionne, c'est vraiment gratifiant.

Il y a par exemple un mur avec quatre petites marches et une rampe, eh bien, faire correspondre les chaussures au mur, le pantalon à la rampe et la chemise aux grilles, c'était vraiment une affaire de tout petits détails. Ça a vraiment été super de jouer avec tous ces éléments et de voir jusqu'où on pouvait aller."

Cornelison a pour objectif de faire ressentir plus que de montrer, selon ses propres mots. Son compte Instagram propose de nombreuses images issues de ses voyages, le plus souvent aussi colorées que sa série Color Block LA. Il a ainsi documenté son voyage en Alaska mais aussi pris en photo le fameux festival Burning Man. Depuis l'élection de Trump, le jeune Américain se sent empreint d'une certaine responsabilité, en tant que photographe, de donner à voir ce que ceux qui protestent et ceux qui sont exclus ressentent.

Par Lise Lanot, publié le 18/05/2018