Les champs de tulipes magnifiés par l'œil de David Burdeny

David Burdeny immortalise les champs de tulipes vus du ciel à travers une série de clichés graphiques et colorés. 


Le photographe canadien David Burdeny parcourt la terre pour la mettre en images et en extraire toute sa beauté. Après avoir photographié l'Italie, le Sud-Ouest Australien ou encore le Brésil, il a décidé de s'arrêter aux Pays-Bas, nation célèbre pour ses immenses plantations de tulipes. Il immortalise les cultures de fleurs vues du ciel et nous livre des images géométriques, graphiques et proches de l'abstrait. Pris entre l'absolument grand et l'absolument petit, ces champs perdent toute échelle et on ne sait plus à quoi correspondent ces lignes parfaitement parallèles. Rectilignes, ces images nous questionnent évidemment sur l'impact qu'a l'humain sur la planète et la manière dont l'homme façonne le paysage.

"Le sublime réside n'importe où"

Chaque cliché possède une composition parfaitement maîtrisée. L'attrait de David Burdeny pour les lignes vient probablement de ses multiples expériences en tant qu'architecte. Avant de se consacrer pleinement à la photographie, l'artiste canadien a effectué la première partie de sa carrière professionnelle en tant que designer d'intérieur. Que ce soit à travers l'architecture ou la photographie, il s'intéresse avec passion aux détails, aux structures et à la manière dont il est possible de sublimer un espace. Sur son site Internet, il explique sa démarche :

Publicité

"L'immédiateté et l'expérience questionnent la manière dont je cadre une image. C'est une sorte de lien personnel et privé avec le lieu, une intrigue émotionnelle [...]. Je cherche à capter l'humeur et la promesse, le silence et la solitude dans un moment étendu de prise de conscience [...]. Le sublime réside n'importe où, même dans un espace ordinaire. Les capacités merveilleuses des techniques numériques permettent un niveau extraordinaire de clarté, de  précision et de sensualité, j'aime à penser qu'il y a un mystère au cœur de toutes mes photos, un appel pour le spectateur à regarder plus et à voir mieux."

Les clichés inspirés du photographe sont régulièrement publiés dans de grands titres de presse tels que Casa Vogue, The Guardian, le Corriere della Sera et le Moscow Times. Il a été reconnu par plusieurs prix internationaux, dont le Nature Photographer of the Year, reçu pour sa série Salt.

Publicité

 

Publicité

 

Publicité

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez retrouver le travail de David Burdeny sur son site personnel ou son compte Instagram.

Par Lisa Miquet, publié le 14/10/2016

Copié

Pour vous :