Des chercheurs finlandais ont inventé des photos capables de produire de l’électricité

En Finlande, des chercheurs ont imprimé des photographies capables de produire de l'électricité grâce à une encre spéciale.

feature-impression

© Photoweb

Afficher des photos pour produire de l'électricité ? C'est le projet étonnant de chercheurs finlandais de l'université d'Aalto. En utilisant une simple imprimante à jet d'encre, ils ont été capables de transformer des images en cellules photovoltaïques. Imprimées avec un pigment spécial qui absorbe la lumière et génère de la chaleur, ces photographies peuvent à présent produire de l'électricité en faible quantité. Les clichés sont imprimés sur des films en dioxyde de titane, matériel conducteur qui permet d'alimenter un objet en énergie.

Publicité

Dans la revue Energy and Environmental Science, les chercheurs expliquent que "plus l'encre est foncée et plus elle produit d'électricité." Les clichés sombres ou les images en noir et blanc seraient donc capables de produire une quantité d'énergie plus importante. On pense immédiatement aux clichés monumentaux de JR, exposés en extérieur, qui pourraient accumuler une quantité non négligeable d'énergie solaire.

Toutefois, ce procédé ne permet pas d'obtenir, pour le moment, une production d'énergie conséquente. Bien loin du nombre de kilowattheures fournis par un panneau solaire, ces photographies pourraient plutôt fournir en énergie certains objets à faible consommation. Les chercheurs imaginent alors un usage de la photographie à la fois esthétique et utile :

"Ce type de cellule photovoltaïque, installée sur un appareil autosuffisant en électricité, pourrait faire partie du design visuel de l'objet et en même temps produire l'énergie dont il a besoin."

Publicité

Comme l'explique le magazine Sciences et Avenir, la découverte d'une encre photovoltaïque n'est pas si récente puisque des scientifiques suisses avaient déjà mis à jour le procédé. Là où l'équipe finlandaise se démarque, c'est dans sa capacité à mettre en pratique cette technique avec une imprimante traditionnelle, la rendant ainsi plus accessible. Un procédé à la croisée des chemins entre art et développement durable, donc. Et qui sait, peut-être que dans quelques années exposer nos photos nous permettra de produire notre propre électricité ?

Par Lisa Miquet, publié le 28/09/2016

Copié

Pour vous :