Cinq stylistes et photographes à découvrir au Festival de Hyères

Du 21 au 25 avril 2016, le Festival international de mode et de photographie investit à nouveau la villa Noailles de Hyères et nous dévoile, comme à son habitude, une talentueuse génération d'artistes.

Pauline, bronzant dans la série "Plein Soleil" © Anaïs Boileau

Pauline bronzant dans la série "Plein Soleil". (© Anaïs Boileau)

Depuis trois décennies, le Festival de Hyères, petite ville baignée dans le soleil du Var, fait la part belle aux arts de la mode et de la photographie. Fondé en 1985 sous l'égide de Jean-Pierre Blanc, il prend chaque année ses quartiers au cœur de la villa Noailles pour accueillir une série d'expositions, d'ateliers, de rencontres, et surtout deux grands concours qui permettent à une génération de talents émergents de se révéler.

Publicité

Cinq jours durant, 20 jeunes stylistes et photographes sélectionnés au préalable dévoilent ainsi leur univers dans le but de décrocher l'une des prestigieuses bourses et dotations offertes, notamment, par de grandes maisons de couture telles que Chanel, Chloé ou Swarovski. Cette année, leurs travaux défileront sous l'œil de deux jurys d'exception : un jury de mode, présidé pour cette 31e édition par Julien Dossena, directeur artistique de la maison Paco Rabanne, et un jury de photographie, que le Franco-Américain William Klein supervisera.

De la France au Japon en passant par l'Ukraine, voici cinq stylistes et photographes qui nous ont tapés dans l'œil.

Sasha Kurmaz (photographe, Ukraine)

Diplômé du département de design de l'Académie nationale d'art d'Ukraine, Sasha Kurmaz a déjà exposé son travail lors des dernières Nuits photographiques de Paris et à l'occasion de la 19e édition des Journées photographiques de Bienne, en Suisse, en 2015.

Publicité

Ses photos capturent souvent des natures mortes tout droit sorties de son imagination (et souvent drôles), mais il n'est pas rare de trouver des clichés qui nous plongent dans un certain quotidien de l'Europe de l'Est. Ses séries "Lost Home" (2012) et "Make the Invisible Visible" (2015) cherchent toutes deux à mettre en lumière le contraste parfois insoutenable entre citoyens riches et pauvres.

Photo extraite de la série "Make the Invisible Visible" © Sasha Kurmaz

Photo tirée de la série "Make the Invisible Visible" (2015). (© Sasha Kurmaz)

Akino Kurosawa (styliste, Japon)

Originaire de Tokyo, Akino Kurosawa vient tout juste de sortir diplômée d'un master en design de vêtements de l'université Aalto d'Helsinki, en Finlande.

Publicité

Elle présentera à Hyères une collection aérienne dédiée aux femmes et baptisée "Winter Melancholy", dans laquelle se mêlent avec élégance et délicatesse veste oversize et jupe-culotte drapée en laine blanche.

© Instagram Villa Noailles

Un aperçu de "Winter Melancholy" d'Akino Kurosawa. (© Evangelia Kranioti/Instagram villa Noailles)

Anaïs Boileau (photographe, France)

Anaïs Boileau s'était fait remarquer pour "Plein soleil", une série entre fiction et documentaire, à travers laquelle elle dresse le portrait d'une communauté de femmes qui passent leurs journées sous le soleil omniprésent de la côte française, marquée par une architecture colorée.

Publicité

La jeune Française a pris part à l’exposition collective du département de photographie de l'École cantonale d'art de Lausanne (ou ECAL, dont elle est aujourd'hui diplômée) présentée à la galerie Azzedine Alaïa, à Paris, en 2013, et a été exposée en 2015 à New York dans le cadre de l’Aperture Summer Exhibition.

Photo tirée de la série "Plein Soleil" © Anaïs Boileau

Photo tirée de la série "Plein Soleil". (© Anaïs Boileau)

Photo tirée de la série "Plein Soleil" © Anaïs Boileau

Photo tirée de la série "Plein Soleil". (© Anaïs Boileau)

Wataru Tominaga (styliste, Japon)

Wataru Tominaga a déjà été récompensé de plusieurs prix, dont un Sally Woodward Award, en 2015, et le second prix du Balmain Tailoring Project, en 2013. Ses vêtements, conçus pour ces messieurs, rayonnent par la multiplicité de leurs couleurs, leurs plissures et les volumes qu'ils imposent.

© Wataru Tominaga

© Wataru Tominaga

Jason Larkin (photographe, Royaume-Uni)

Originaire du Royaume-Uni, c'est à l'autre bout du globe que le photographe Jason Larkin trouve son inspiration. Diplômé en photographie du Falmouth College of Art ainsi que de la Westminster University, il a pour habitude de s'envoler pour l'Afrique, notamment en Égypte et en Afrique du Sud, où il a vécu un temps.

Sa série "Waiting", qui capture les habitants de Johannesburg dans une interminable attente aux arrêts de bus de la ville, a d'ailleurs été exposée lors de l'édition 2015 du festival espagnol Getxophoto.

Photo tirée de la série "Waiting" © Jason Larkin

Photo tirée de la série "Waiting". (© Jason Larkin)

Festival international de mode et de photographie de Hyères, du 21 au 25 avril 2016. Plus d'infos sur le site.

Par Naomi Clément, publié le 19/04/2016

Copié

Pour vous :