70316062. Roma, 16 Mar. 2017 (Notimex-Museo Roma in Trastevere).- Im·genes encontradas por casualidad hace 10 aÒos y que revelaron la mirada precisa y tambiÈn irÛnica de su autora, forman parte de un muestra itinerante llegada a la capital italiana sobre Vivian Maier, la niÒera que en sus ratos libres se dedicaba a la fotografÌa.
NOTIMEX/FOTO/MUSEO ROMA IN TRASTEVERE/ACE/

Sur Arte, un docu passionnant retrace l’histoire romanesque de Vivian Maier

En 81 minutes, le documentaire À la recherche de Vivian Maier raconte la naissance posthume d’une grande photographe méconnue de son vivant.

© Vivian Maier/Arte

Parfois la réalité dépasse la fiction : c’est ce que nous prouve l’histoire de Vivian Maier, nounou et gouvernante mais aussi photographe à ses heures perdues. En effet, durant toute sa vie, Vivian Maier a photographié les gens, la rue et s’est livrée à l’exercice de l’autoportrait. Pudique, elle n’a jamais montré son travail, n’a même pas fait développer ses pellicules et est morte dans l’anonymat le plus total en 2009, laissant derrière elle plus de 150 000 images.

Publicité

L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais en 2007, John Maloof, fils de brocanteur et agent immobilier à l’époque, achète un carton de négatifs 380 dollars (325 euros environ) à une vente aux enchères à Chicago. Il est rapidement obsédé par les photos de la nourrice et cherche à retrouver son identité. Il finit par retrouver sa trace, trop tard, car elle est déjà décédée. Ses clichés lui rappellent la photographie humaniste de Willy Ronis, Diane Arbus ou encore de Cartier-Bresson. John Maloof partage alors les photos de la photographe sur Internet et ces dernières reçoivent très vite de nombreux retours positifs de la part du grand public.

Avec le documentaire À la recherche de Vivian Maier, John Maloof incarne et raconte cette histoire hors du commun. Grâce aux témoignages de ses proches, d’anciens employeurs ou encore d’enfants dont elle a pu s’occuper, on en apprend plus sur cette mystérieuse photographe. C’est passionnant et c’est en replay jusqu’au 2 septembre sur Arte, dépêchez-vous !

Publicité

EnregistrerEnregistrer

Par Lisa Miquet, publié le 30/08/2018

Copié

Pour vous :