Avec douceur et élégance, les collages de Rozenn Le Gall se jouent des codes de la féminité

Qu’ils soient en couverture d’un roman, d’une pochette CD ou qu’ils apparaissent sur notre timeline, les collages de Rozenn Le Gall sont des petites pépites visuelles.

© Rozenn Le Gall

Derrière ces collages fins et épurés se cache Rozenn Le Gall, artiste lyonnaise. Si elle n’a pas suivi une formation artistique – si ce n’est les classes d’arts plastiques durant sa scolarité –, le travail de l’artiste est extrêmement maîtrisé. D’abord attirée par la peinture, l’autodidacte s’est ensuite tournée vers le collage, devenu au fur et à mesure une évidence. Elle nous raconte :

Publicité

"Je me suis essayée à diverses techniques artistiques, notamment la peinture, mais les résultats ne me convenaient pas. L’idée du collage s’est imposée peu à peu. J’ai commencé par intégrer des images dans mes peintures afin de leur donner du relief pour finalement abandonner les pinceaux au profit des ciseaux. Mes premières compositions étaient très colorées, foisonnantes d’images, extrêmement surchargées, totalement à l’opposé de mon style actuel."

Ayant choisi de travailler uniquement avec le papier, Rozenn Le Gall passe des heures à feuilleter des magazines, principalement ceux des années 1960 et 1970, à la recherche d’images pour réaliser ses compositions. À l’aide de quelques photos et d’un ciseau, elle parvient à nous raconter des histoires drôles, élégantes mais aussi engagées, puisque la femme et la féminité ont une place centrale dans son œuvre. L’artiste raconte au site Web Artist Up :

"La première raison est une raison technique. En tant que collagiste, je suis tributaire des images que je trouve. Or, il s’avère que les photos de femmes sont extrêmement fréquentes dans les magazines et autres publications. La femme est surreprésentée dans notre société. En tant que femme, il m’a semblé intéressant de présenter ma propre vision de la féminité. "

Publicité

Elle joue donc avec l’image de la femme, au sens propre comme figuré, et mêle ces figures de la féminité à différents objets. Elles fusionnent avec des fleurs, plantes mais aussi avec des objets du quotidien à la symbolique forte, comme une machine à laver. Il en résulte des images poétiques, pour le plus grand bonheur de nos pupilles.

© Rozenn Le Gall

© Rozenn Le Gall

Publicité

© Rozenn Le Gall

© Rozenn Le Gall

© Rozenn Le Gall

Publicité

© Rozenn Le Gall

© Rozenn Le Gall

© Rozenn Le Gall

© Rozenn Le Gall

© Rozenn Le Gall

Vous pouvez retrouver le travail de Rozenn Le Gall sur son site personnel.

Par Lisa Miquet, publié le 29/08/2018

Copié

Pour vous :