Tout droit sortie d’une dystopie, une série photo à l’univers froid et angoissant

Ce trio d'artistes européens a réalisé un travail vidéo et photographique à l'atmosphère froide et angoissante. Un univers qui fait réfléchir à notre société.

Pour leur série collective intitulée AsymptoteAdam Csoka, Arielle Esther et Evelyn Bencicova ont décidé de réunir leurs talents et leurs connaissances en photographie, vidéo et son afin de façonner un univers imaginaire. Repéré par le site Creative Boom, le trio créatif crée des images graphiques et impactantes, jouant avec les lignes et les compositions géométriques. Au-delà de l'esthétisme léché, la série se démarque de par son propos engagé. En effet, les images ont pour but de nous faire réfléchir sur le fonctionnement de notre société. Les mannequins sont mis en scène de manière très chorégraphiée et les visages sont cachés.

En s'intégrant parfaitement dans le décor, chaque mannequin devient un anonyme et un simple élément de détail parmi un ensemble. L'humain est alors dépouillé de toute personnalité, vidé de toute individualité. Une manière de critiquer l'uniformisation de notre société ainsi que certains régimes politiques : "Les gens créent des modèles", explique Evelyn, l'une des créatrices du projet. En plaçant les mannequins dans des éléments architecturaux proches de l'esthétique communiste, le collectif d'artistes mélange événement historique et fiction, mémoire et réalité. Une série glaçante, dystopique et hypnotisante par sa maîtrise.

Publicité

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

Publicité

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

Publicité

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

Publicité

© Evelyn Bencicova

© Evelyn Bencicova

Par Lisa Miquet, publié le 23/12/2016

Copié

Pour vous :