Les portraits mélancoliques d'Emmanuelle Descraques

Emmanuelle Descraques est une photographe française talentueuse qui produit des images à la fois mystérieuses et mélancoliques. 

Exposés par la galerie du Club des directeurs artistiques aux Rencontres photographiques d'Arles, les portraits d'Emmanuelle Descraques nous interpellent par leur singularité et par leur esthétique rétro.

EmmanuelleDescraques_2

© Emmanuelle Descraques

Publicité

Des images hors du temps

Publicité

En regardant cette série de portraits, on peut s'interroger sur le rapport qu'entretient la photographe à la temporalité. Ses images semblent hors du temps, elles nous rappellent à la fois les films des années 1950 et l'esthétique de David Lynch. Malgré ces références visuelles, réaliser des clichés dans une esthétique rétro ne semble pas être sa démarche principale :

"C'est complètement inconscient. Du moins, ça l'était au début. Après de nombreuses remarques, j'ai commencé à y faire plus attention. [...] L'énorme paradoxe est que je ne suis absolument pas passionnée par les vieux films ou les vieux procédés argentiques.

C'est un moyen de mettre une distance, je veux toujours faire poser mes modèles dans des états de douce folie et de dépression. Si ma modèle porte un jean et des baskets (même si c'est du Yves Saint Laurent) ça me semble moins pertinent.

Enfin, les looks vintage m'ont toujours fasciné : je regarde souvent avec passion les photos de mes parents jeunes, je me dis que c'est vraiment grâce aux vêtements qu'on peut voir que la vie suit un cours, n'est pas statique."

EmmanuelleDescraques_3

© Emmanuelle Descraques

Publicité

Une véritable passion pour la mode

Si le stylisme prend une place si importante dans son univers, c'est aussi parce qu'elle est passionnée par la mode depuis de nombreuses années. Douée depuis son plus jeune âge pour le dessin, elle a longtemps rêvé de devenir styliste. C'est à l'adolescence, lorsque les premiers appareils réflex sont arrivés sur le marché que son attrait pour le vêtement s'est transformé en passion pour la photographie de mode. À cette époque elle prenait ses amies en photo pour s'exercer : une fois son bac en poche, elle a décidé d'étudier à l'atelier de Sèvres, puis à l'école des Gobelins de Paris.

Son regard particulier sur le vêtement a d'ailleurs été remarqué puisqu'elle a été sélectionnée pour le Prix Picto de la jeune photographie de mode, en 2015.

EmmanuelleDescraques_4

© Emmanuelle Descraques

Publicité

Des instants pris sur le vif

L'atmosphère qui se dégage des clichés d'Emmanuelle Descraques réside aussi dans les expressions particulières de ses modèles. Les images affichent une esthétique très construite, tout en laissant paraître une véritable sincérité à travers les regards. Des clichés sur papier glacé, capturés sur le vif, qui génèrent une ambiance mystérieuse. Celle-ci repose notamment sur le travail de direction des modèles de la photographe :

"C'est la difficulté pour moi, donner cette impression de spontanéité alors que ce n'est pas du tout le cas. J'aime bien saisir les expressions, comme la peur par exemple. Mais j'aime qu'elle soit contenue, qu'il y ait juste la tenue des épaules et le regard qui trahissent et non le reste. Sinon on tombe dans quelque chose de frontal, pas forcément esthétique, seulement anxiogène. Tout cela, c'est un travail (parfois laborieux) avec la modèle."

L'ensemble offre une série de belles images : cohérentes et particulièrement incarnées. Prochainement, Emmanuelle Descraques sortira une prochaine série personnelle (elle est en encore à l'étape du mood board pour le moment) et signera aussi l'image de couverture d'un livre écrit par Bruce Benamran, un youtubeur spécialiste de la vulgarisation scientifique. Une photographe à suivre de près !

EmmanuelleDescraques_1

© Emmanuelle Descraques

EmmanuelleDescraques_5

© Emmanuelle Descraques

EmmanuelleDescraques_6

© Emmanuelle Descraques

EmmanuelleDescraques_7

© Emmanuelle Descraques

EmmanuelleDescraques_8

© Emmanuelle Descraques

Retrouvez le travail d'Emmanuelle Descraques sur son site web ou son compte Instagram

Par Lisa Miquet, publié le 20/07/2016

Copié

Pour vous :