En images : les nus surnaturels de Synchrodogs, duo photographique venu d'Ukraine

Le duo de photographes ukrainiens Synchrodogs met en scène des corps dénudés en pleine nature. Le résultat est saisissant, surnaturel. 

Quand on parle de photos de nu, on a en tête ces clichés coquins envoyés à son ou sa partenaire, ou encore les selfies que Kim Kardashian prend devant son miroir. Peu d’entre nous pensent à une femme entourée de film étirable qui pose en plein milieu du désert. Mais c'est ce genre de photos de nu que Synchrodogs veut vous montrer.

Synchrodogs est un duo de photographes ukrainiens qui a un don pour les images artistiques, pensées. En apportant matière à réflexion sur la nudité à l’âge moderne, cette paire d'artistes mélange nature et nudité, deux éléments fondamentaux de la vie.

Publicité

(Photo: Synchrodogs)

(© Synchrodogs pour toutes les images)

Le duo en question, formé de Tania Shcheglova, 26 ans, et Roman Noven, 31 ans, utilise l’Ukraine post-soviétique comme décor et fait preuve d'une grande créativité pour composer des portraits saisissants, surnaturels.

En seulement deux ans, ils sont passés de zéro abonné sur les réseaux sociaux à un Tumblr viral, et ils ont même fait la couverture de la version ukrainienne de Vogue.

Publicité

Leur nouvelle série "Supernatural" combine la forme sublime du corps féminin et un environnement naturel hypnotisant. Avec son chapelet de photos, Synchrodogs attire l’attention sur Internet qui raffole de ce genre d'ovnis visuels.

(Photo: Synchrodogs)

Avec ces photographes, nous avons discuté de nudité et de nature, du rôle de l'Ukraine dans leur travail, mais aussi de la beauté du corps humain.

Publicité

Konbini | Pourquoi avez-vous choisi la photo comme support ?

Synchrodogs | La photo nous donne assez de liberté pour le moment, on peut créer notre propre réalité, en un sens, mais on s’intéresse aussi beaucoup aux outils du futur comme la réalité virtuelle qui pourrait étendre notre champ des possibles. Dans notre art, nous mettons souvent en scène nos propres rêves et parfois, nous pouvons sentir les limites de la photographie comme support, car notre cerveau peut imaginer bien plus de choses que ce que notre appareil est capable d'immortaliser.

Quels thèmes voulez-vous explorer avec "Supernatural" ?

Publicité

Avec le projet "Supernatural", nous utilisons les images que nous construisons comme support pour effacer la frontière entre le réel et l’illusion, entre le naturel et l’artificiel, entre l’évident et l’inconnu.

(Photo: Synchrodogs)

Pour notre projet "Supernatural", nous avons parcouru 1 600 kilomètres pour redécouvrir nos propres capacités et les limites de notre énergie, la manière dont l’humain peut marcher dans l’obscurité, aller droit vers des zones inexplorées, compter sur son intuition, aller où son inconscient le mène, et se sentir en sécurité dans le monde de l’inconnu.

En quoi grandir en Ukraine a-t-il influencé votre art ?

Cela nous a enseigné des leçons sur la beauté car notre vision est parfois crue, presque primaire, irrationnelle, mais nous faisons tout notre possible pour accéder à la perfection, en un sens.

"Internet efface les frontières pour que nous ayons tous la chance de devenir quelqu’un d’important"

Vous vous êtes rencontrés sur Internet. La toile est-elle cruciale pour les jeunes artistes aujourd’hui ? 

Pour nous, c’était crucial car c’était la fenêtre entre l’Ukraine et le reste du monde. Maintenant que nous travaillons avec beaucoup de magazines, de marques, de galeries, nous avons plus de visibilité, mais nous apprécions encore l’intérêt que nous suscitons chez les médias en ligne. Pour tout artiste, c’est important d’être remarqué. Internet a un avantage : il efface les frontières pour que nous ayons tous la chance de devenir quelqu’un d’important.

(Photo: Synchrodogs)

Vous avez récolté un bon nombre d’abonnés sur Internet. En quoi les réseaux sociaux vous ont-ils aidés à attirer l’attention ?

Les réseaux sociaux sont magnifiques. Ils rapprochent les gens des artistes qu’ils aiment. Personnellement, nous prenons soin de notre groupe Facebook, qui a plus de 130 000 abonnés, et nous venons de lancer notre compte Instagram. Nous donnons toujours nos nouvelles actualités, nous lisons les commentaires, nous répondons.

C’est important de rester populaire sur les réseaux sociaux… Communiquer avec les gens, être soi-même, apporter harmonie et inspiration. Nous avons même notre propre boutique solidaire, Crystaltania, où nous vendons des bijoux uniques faits par Tania et nous utilisons cet argent pour aider les personnes dans le besoin.

"La nudité est une condition sina qua non de la nature, nous ne devrions pas avoir honte de la manière dont nous avons été créés"

De toute évidence, la nudité tient une place cruciale dans votre travail. Quelle signification revêt le corps dans son état naturel ?

L’humain est seulement quelque chose d’abstrait dans notre travail, quelque chose qui existe dans le contexte du monde naturel qui l'entoure, il est inévitablement connecté aux paysages infinis de la planète sur laquelle nous vivons.

Que pensez-vous de la censure de la nudité et de la nature "taboue" de la silhouette féminine ?

Si les gens érigent des barrières, ils ne sont pas libres et s'ils ne sont pas libres, ils ne sont pas heureux. Cela ne signifie pas que nous devons tous nous balader tout nus, mais nous devons accepter le fait que ce n’est pas mal. La nudité est une condition sine que non de la nature, nous ne devrions pas avoir honte de la manière dont nous avons été créés.

Pour en savoir plus sur Synchrodogs, jetez un coup d’œil sur leur site, leur page Facebook ou leur compte Instagram.

(Photo: Synchrodogs)

(Photo: Synchrodogs)

(Photo: Synchrodogs)

(Photo: Synchrodogs)

(Photo: Synchrodogs)

(Photo: Synchrodogs)

(Photo: Synchrodogs)

(Photo: Synchrodogs)

(Photo: Synchrodogs)

(Photo: Synchrodogs)

(Photo: Synchrodogs)

Traduit de l’anglais par Hélaine Lefrançois

Par Lydia Morrish, publié le 26/05/2016

Copié

Pour vous :