En images : l'idéal féminin repensé par Allison Morris

© Allison Morris

© Allison Morris

Qu'est-ce que l'idéal féminin ? Une notion complexe et "absurde" pour l'artiste Allison Morris, qui tente de déconstruire cette image à travers une série de clichés humoristiques et colorés. 

Publicité

Une peau lisse et jeune, une silhouette élancée, un regard hypnotique... Un idéal féminin inaccessible que la société actuelle ne cesse pourtant de nous renvoyer. Des injonctions qui s'étalent dans nos magazines comme nos publicités, laissant croire aux femmes qu'elles devraient perdre quelques kilos ou gagner quelques centimètres pour se sentir plus épanouies. Lassée par cette abondance de photos sur papier glacé, la jeune artiste Allison Morris s'est amusée à détourner cette image oppressante d'idéal féminin à travers une série de clichés humoristiques où elle se met elle-même en scène.

Son projet Pretty, please s'attaque aux clichés que l'on rencontre du matin au soir dans notre quotidien. À travers un univers pop et coloré, cette artiste basée au Canada s'amuse à reproduire ironiquement la pose des mannequins. Difficile de ne pas penser à certaines publicités pour des marques de cosmétique ou de joaillerie.

Publicité

Une approche féministe

Dans une interview accordée au blog Golden Boy Press, Allison Morris explique qu'elle a réalisé cette série de photos après avoir "réfléchi aux objets qui sont perçus et considérés comme féminins" :

Publicité

 "J'ai commencé à réfléchir à la façon dont certaines choses participent à la construction d'une 'femme idéale', un modèle inaccessible pour les femmes."


L'artiste, qui se revendique comme féministe, se réjouit de l'ampleur de plus en plus importante prise par cette cause dans le monde de l'art. "Je crois que les sujets abordés par l'art proviennent directement des problèmes que l'on rencontre dans la 'vraie vie'. Voir qu'il y a de plus en plus d'artistes femmes et d'œuvres féministes qui attirent l'attention du public est une vraie avancée à mes yeux. Il faut que cela continue !"



Publicité

Par Marie Campistron, publié le 07/07/2016

Copié

Pour vous :