En images : une photographe réhabilite le nu féminin dans des décors splendides

Amanda Charchian prend en photo des femmes nues dans des décors magiques un peu partout à travers le monde. L’artiste veut ainsi remettre à l'honneur la nudité et la femme.

Le corps féminin est sans doute l’une des plus belles merveilles du monde. Que vous soyez sexuellement attiré par les femmes ou pas, elles sont une source d’inspiration inépuisable.

Parfois, cette obsession tourne à "l’objectification" et à la sexualisation du corps féminin, mais que se passe-t-il quand on fait abstraction du regard masculin ? Est-ce que les femmes voient les autres femmes différemment ?

Publicité

Ces trois dernières années, la photographe Amanda Charchian a questionné la tension entre la sexualité, l’érotisme et la créativité. Elle a appelé son projet Pheromone Hotbox, "la boîte chaude à phéromones" : il a pour ambition de montrer ce qu'il se passe quand une femme immortalise une autre femme avec son appareil photo.

La musicienne Jessica Tonder devant le lac Mono, en Californie. (Photo: Amanda Charchian)

La musicienne Jessica Tonder devant le lac Mono, en Californie. (© Amanda Charchian)

Du Maroc au Costa Rica en passant par l’Islande, la photographe basée à Los Angeles a pris des artistes dénudées en photo un peu partout dans le monde, dans des décors spectaculaires et mystiques. Mais l’artiste veut à tout prix éviter de porter un regard cru et critique sur la nudité, et, comme le souligne le galeriste Steven Kasher, sa mise en scène des modèles est aux antipodes des représentations du photographe Terry Richardson. En d’autres termes, ses photos montrent des femmes vues par une femme, sans en faire des objets.

Publicité

Interrogée par i-D, la photographe a expliqué où se situait, selon elle, la frontière entre l’exploitation et la représentation.

"Dans le cas où une femme souhaite délibérément être prise en photo nue, elle envoie un message, le signe de sa présence au monde. On ne peut pas exploiter cet épanouissement."

Nous avons pu admirer son premier ouvrage monographique intitulé Amanda Charchian: Pheremone Hotbox, qui paraîtra le 22 mars ; c'est un magnifique manifeste qui, de portrait en portrait, redéfinit la notion de nudité. Amanda Charchian construit une relation personnelle avec ses modèles afin de faire ressortir leur personnalité, de mettre en avant dans ses images leur confiance en elles.

Publicité

Allegra Houghton sur la plage de Legzira, à Sidi Ifni, au Maroc. (Photo: Amanda Charchian)

Allegra Houghton sur la plage de Legzira, à Sidi Ifni, au Maroc. (© Amanda Charchian)

Interrogée par le Huffington Post, la photographe a raconté comment Internet avait déformé la vision de la nudité en photographie.

"Nous vivons dans un monde où Internet ne peut pas faire la distinction entre la nudité et la pornographie. Pour moi, c’est un problème. Je ne pense pas que l’intimité est sacrée là où la dépravation et la honte sont impliquées."

Publicité

En mettant en scène ses modèles dans des décors naturels, en leur demandant de poser en étant fidèles à elles-mêmes, Amanda Charchian fait des portraits qui vont à l’encontre des représentations habituelles, et offre des images positives, magnifiques. Bien sûr, ces clichés peuvent être sexy mais c’est avant tout une question de relation entre l’artiste et le modèle.

Ariana Papademetropoulos sur la plage de Sarakiniko, à Milos, en Grèce (Photo: Amanda Charchian)

Ariana Papademetropoulos sur la plage de Sarakiniko, à Milos, en Grèce. (© Amanda Charchian)

La photographe insiste sur l’importance du lien tissé avec ses modèles pendant le processus de création : "Souvent mes modèles deviennent mes meilleures amies. Ce n’est pas rien de demander à quelqu’un de poser nue… Le modèle devient vulnérable."

Mais quel est le lien avec les phéromones ?

"Depuis des années, je suis fascinée par les phéromones et le fait que notre corps est un moyen de communication extrasensoriel. Les vêtements nous détournent de cela.

Je veux photographier la part de l'être qui ne s’exprime pas par la parole ou le regard. Le corps nu d’une personne ne peut pas renvoyer l’image d’un personnage qu’il 'n’incarne' pas – dira-t-on, faute d'un meilleur mot."

En quelque sorte, les photos d’Amanda Carchian glorifient ses modèles car les décors les placent sur un piédestal. La saturation des couleurs, les paysages avec des arcs-en-ciel, les arrière-plans franchement féériques ne font que mettre en valeur la beauté des femmes.

Une femme nue peut être bien plus qu’une image bas de gamme, pornographique. Nous avons besoin de plus d’Amanda Charchian derrière les objectifs.

Vous pouvez commander le livre Amanda Charchian: Pheromone Hotbox sur ce site. En voici quelques extraits :

"Amanda Charchian: Pheromone Hotbox" (Photo: Amanda Charchian)

© Amanda Charchian

"Amanda Charchian: Pheromone Hotbox" (Photo: Amanda Charchian)

© Amanda Charchian

Alysha Colangeli, dans le parc national "White Sands", au Nouveau Mexique (Photo: Amanda Charchian)

Alysha Colangeli, dans le Parc national de White Sands au Nouveau-Mexique (© Amanda Charchian)

(Photo: Amanda Charchian)

© Amanda Charchian

Xamira Zuloaga, sur l'île de Corse, en France (Photo: Amanda Charchian)

Xamira Zuloaga, en Corse, France. (© Amanda Charchian)

Pheromone Hotbox (Photo: Amanda Charchian)

© Amanda Charchian

Ana Kras, dans la localité de La Fortuna au Costa Rica (Photo: Amanda Charchian)

Ana Kras, dans la localité de La Fortuna au Costa Rica (© Amanda Charchian)

Nora Morales, dans le jardin de sculptures de Las Pozas, à Xilitla, au Mexique (Photo: Amanda Charchian)

Nora Morales, dans le jardin de sculptures de Las Pozas, à Xilitla, au Mexique. (© Amanda Charchian)

Allegra Houghton, à l'Antelope Canyon, en Arizona (Photo: Amanda Charchian)

Allegra Houghton, Antelope Canyon, Arizona. (© Amanda Charchian)

"Amanda Charchian: Pheromone Hotbox" (Photo: Amanda Charchian)

© Amanda Charchian

Par Lydia Morrish, publié le 08/03/2016

Copié

Pour vous :