HANGZHOU, CHINA – JUNE 26: Aerial view of thousands of sharing bicycles at an unused land on June 26, 2017 in Hangzhou, Zhejiang Province of China. City administration department has collected more than 20,000 sharing bicycles to keep a clean and tidy public environment in Hangzhou. (Photo by VCG/VCG via Getty Images)

Entre œuvre d’art et vision d’horreur, l’image inquiétante d’Hangzhou en Chine

La ville d’Hangzhou, en Chine, a dépensé en 2008 des millions de dollars pour lutter contre la pollution. Tout ne s’est pas passé comme prévu.

HANGZHOU, CHINA - JUNE 26: Aerial view of thousands of sharing bicycles at an unused land on June 26, 2017 in Hangzhou, Zhejiang Province of China. City administration department has collected more than 20,000 sharing bicycles to keep a clean and tidy public environment in Hangzhou. (Photo by VCG/VCG via Getty Images)

Vue aérienne de milliers de vélos sur un terrain désert le 26 juin 2017 à Hangzhou, province de Chine. Le département de l’administration municipale avait proposé gratuitement plus de 20 000 bicyclettes à ses habitants afin de garder un environnement propre et ordonné à Hangzhou. (© VCG/Getty Images)

Publicité

En 2008, la ville d’Hangzhou en Chine souffrait d’un pic de pollution extrême. Pour tenter d’y remédier, le gouvernement de la ville a lancé un programme de 24 millions de dollars, dissuadant notamment les citadins d’utiliser leur voiture en leur offrant des vélos gratuits, que tout le monde peut partager et utiliser au quotidien – plus ou moins le même système que les Vélib' parisiens.

L’opération, qui a tenu ses promesses et a rencontré un franc succès, a permis de réduire de presque 110 000 tonnes l'émission de particules polluantes. Une belle réussite, jusqu’à ce que des entreprises privées s’en mêlent et lancent de nouveaux vélos connectés aux smartphones, permettant de déposer les vélos n’importe où dans la ville – et non dans les stations conçues à cet effet, comme le rappelle le site News.

Cette modification a eu de lourdes conséquences, puisque plus de 23 000 vélos ont été saisis par la police et ont été transportés dans un "cimetière à vélos" en mars dernier, en raison de plusieurs plaintes concernant la quantité de vélos abandonnés un peu partout dans la ville.

Publicité

L’image ci-dessous montre les milliers de bicyclettes abandonnées – la plupart étant en très bon état. Vu de loin, on pourrait croire à une œuvre artistique abstraite, mais si on y regarde de plus près, c’est une vraie vision d’horreur.

HANGZHOU, CHINA - JUNE 06: Aerial view of an open space piled up with colorful shared bicycles on June 6, 2017 in Hangzhou, Zhejiang Province of China. A total of about one thousand shared bicycles were transported to the open space by working staff of management committee for its adverse effect on environment and traffic safety. (Photo by VCG/VCG via Getty Images)

Hangzhou, Chine, en juin 2017 : Vue aérienne d’un espace public rempli de vélos. Au total, près d’un millier de bicyclettes ont été transportées dans cet espace ouvert à tous par le personnel du comité de gestion. (© VCG/Getty Images)

Par Dounia Mahieddine, publié le 18/07/2017

Copié

Pour vous :