Au cœur de l'agitation londonienne, les expérimentations visuelles de Michael Lee

Si les images de Michael Lee ressemblent à des peintures, ce sont pourtant bel et bien des photos. Utilisant le flou et le hasard comme éléments créatifs, il nous livre d'étonnants récits visuels. 

© Micheal Lee

© Michael Lee

Quand on observe le travail de Michael Lee (repéré sur le site Creative Boom), le terme de “photographie” – qui signifie étymologiquement “peindre avec la lumière” – prend tout son sens. Un coup d'œil suffit pour y voir une référence directe à la peinture expressionniste. Cependant, au-delà de ces similitudes formelles, ce qui rapproche Michael Lee de certains peintres avant-gardistes, c'est sa capacité à s'affranchir des règles établies. En effet, pour réaliser ses images, il a tout simplement décidé de prendre le contrepied du mode d'emploi de son appareil photo. Sur son site Web, il explique :

Publicité

“Selon tous les manuels officiels, l'appareil doit rester fixe, de préférence sur un trépied, et le sujet doit rester immobile pour éviter les distorsions et les fantômes. Ce sont justement les possibilités qui m'intéressent. Rejeter l'immobilité, introduire le hasard et la performance dans le processus, m'a permis de construire une forme d'art unique.”

Entre le figuratif et l'abstrait

Ses images, floues, montrent l'agitation des rues londoniennes. Les mouvements et les lumières captés dessinent des formes colorées aléatoires. Des créations abstraites particulièrement graphiques, qu'il réalise sans retouche :

“Toutes mes photos sont réalisées sur place avec mon appareil. Il est essentiel pour moi qu'elles ne soient pas retravaillées par la suite avec un logiciel de retouche d'images. Je modifie seulement la lumière, les contrastes ou le cadrage [...] Contrairement aux peintres, qui utilisent leur propre interprétation pour réaliser leurs tableaux, moi je laisse l'appareil, la performance, le sujet, le temps et le hasard générer mon travail.”

Publicité

L'artiste a trouvé un moyen d'utiliser le hasard et l'inattendu comme de véritables outils créatifs. Des errances qui façonnent d'étonnants récits visuels, à la croisée du figuratif et de l'abstrait.

© Micheal Lee

© Michael Lee

micheal_lee_3

© Michael Lee

Publicité

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

Publicité

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

© Micheal Lee

© Michael Lee

micheal_lee_18

© Michael Lee

Vous pouvez retrouver le travail de Michael Lee sur son site personnel, son compte Instagram ou encore sa page Facebook

Par Lisa Miquet, publié le 01/02/2017

Copié

Pour vous :