© Arthur Crestani, Bad City Dreams, Guraon, Inde, 2017

Archifoto 2017 : le paysage urbain vu par ceux qui l’habitent

Du 14 octobre au 21 novembre, La Chambre et la Maison européenne de l’architecture présentent à Strasbourg la 4e édition de l’exposition Archifoto, qui valorise le travail de photographes dont le regard permet d’appréhender les enjeux et défis de l’architecture moderne.

Bad City Dreams, Guraon, Inde, 2017. (© Arthur Crestani)

Depuis sa création en 2010, Archifoto a pour ambition de devenir le prix de référence récompensant les photographes qui témoignent de "la complexité et l’ampleur de l’architecture de notre temps, vue par ceux qui l’habitent". Après avoir abordé le sujet de l’architecture durable en 2010, l’architecture sans frontières en 2012 et les couleurs de l’architecture en 2014, les photographes de la 4e édition d’Archifoto se sont penchés cette année sur le thème "Changer la ville, changer la vie".

Publicité

Derrière cette formule, l’idée que l’architecture d’aujourd’hui ne remplit plus seulement une fonction utilitaire et qu’elle peut au contraire s’emparer de l’histoire des villes pour les réinventer et les adapter aux contraintes et problématiques actuelles du paysage urbain.

Parmi les 96 candidats issus de 12 pays qui ont répondu à l’appel, le jury du concours présidé par Alain Bublex, photographe, designer et artiste plasticien, a récompensé le travail d’Arthur Crestani, grand lauréat de cette nouvelle édition, et de Baptiste de Ville d’Avray, Thierry Béghin, Patrice Loubon et Maxime Brygo.

L’apparition d’un lointain si proche, Maroc, 2012-2016. (© Baptiste de Ville d’Avray)

Publicité

Arthur Crestani s’est distingué avec sa série Bad City Dreams, réalisée dans la banlieue de Delhi en Inde. Inspirée par la tradition indienne du studio photo ambulant, Bad City Dreams détourne les images issues de brochures immobilières pour incarner et confronter à la réalité les fantasmes de l’urbanisation indienne.

Pour exposer les œuvres des cinq finalistes, ainsi que celles des 91 autres photographes, la Chambre et la Maison européenne de l’architecture ont choisi un lieu aussi atypique que représentatif du thème de cette 4e édition. Habituellement présenté à la galerie d’art La Chambre, Archifoto quitte pour la première fois depuis sa création les murs d’un espace culturel pour investir 1 000 m2 de plateau vide, au sous-sol du parking Centre Historique Petite France de Strasbourg.

Pavillons et Totems, 2016. (© Maxime Brygo)

Publicité

H.A.B.I.T.E.R, Nîmes, 2011. (© Patrice Loubon)

Adbuster #3. (© Thierry Béghin)

Par Aude Jouanne, publié le 17/10/2017

Copié

Pour vous :