Bus Couple.
Dublin, Ireland. 2014.
From the series Young Dubliners.

Les gagnants photo du Festival de Hyères ont été annoncés

Du 27 avril au 1er mai dernier s'est tenu le 32e Festival international de mode et de photographie de Hyères. Comme son nom l'indique, le festival récompense des créateurs de mode et d'accessoires ainsi que des photographes. Ils étaient dix photographes cette année à concourir et les gagnants ont été désignés.

Young Dubliners, 2015. (© Daragh Soden)

Young Dubliners, 2015. (© Daragh Soden)

Le festival, créé en 1985 par Jean-Pierre Blanc, se déroule chaque année à la villa Noailles dans la ville de Hyères (dans le département du Var). Nichés en haut des collines qui surplombent la commune et sa baie, l'impressionnante bâtisse et ses jardins sont l’œuvre de la collaboration entre les architectes Robert Mallet-Stevens et Léon David, qui remonte aux années 1920.

Publicité

À l'intérieur des dédales de couloirs de pierre blanche et de jardins sont exposés dans des installations léchées les créations des designers. Mais le festival fait aussi la part belle à la photographie, en proposant à dix artistes internationaux de présenter une série et de concourir pour les différents prix photo. Cette année, c'est l'Irlandais Daragh Soden (aujourd'hui basé à Londres) qui a remporté le Grand Prix du jury pour la photographie avec sa série Young Dubliners. Ce fameux jury était composé, entre autres, de la mannequin Edie Campbell, de la créatrice Molly Goddard et du directeur de création Jerry Stafford, sous la présidence du photographe Tim Walker, qui a déclaré à propos de Soden :

"Nous, le jury pour la photographie, pensons que ce jeune photographe a le potentiel de produire un travail qui récompense l'esprit du regardant, en plus de son œil... Nous saluons son courage, son honnêteté et nous nous attendons à ce qu'il propose, à l'avenir, de nombreuses surprises ainsi que des images donnant à réfléchir."

Young Dubliners est le résultat de plusieurs étés passés dans la capitale irlandaise par le jeune photographe, qui retournait chaque année dans son pays natal. Fasciné par la jeunesse et sa représentation, il s'est attelé à immortaliser ces jeunes Dublinois sous toutes les coutures. Les photos empreintes d'un fort réalisme sont accompagnées de passages de fiction écrits par le photographe qui a lui-même grandi à Dublin, dans lesquels il évoque son passé.

Publicité

On y découvre les citoyens de la capitale irlandaise sous un nouveau jour, l'artiste s'étant concentré sur les attitudes et les regards de ses jeunes modèles. Nous l'avons rencontré à Hyères et lui avons posé quelques questions afin de mieux cerner son univers. Son interview vidéo sera bientôt disponible sur Cheese.

Young Dubliners, 2014. (© Daragh Soden)

Young Dubliners, 2014. (© Daragh Soden)

Young Dubliners, 2015. (© Daragh Soden)

Young Dubliners, 2015. (© Daragh Soden)

Publicité

Les autres prix du festival

L'Irlandais n'est pas le seul heureux du festival. L'Américain Luis Alberto Rodriguez a de son côté reçu le prix de la photographie American Vintage (la récompense inclut la commande d'une série mode et une dotation de 5 000 euros destinée directement au lauréat), ainsi que le prix du public et de la ville de Hyères pour sa série Patina. L'ancien danseur devenu photographe s'intéresse au mouvement et au corps à travers des séries ensorcelantes. Il a lui aussi accepté de répondre à quelques questions devant notre caméra.

Patina. (© Luis Alberto Rodriguez)

Patina. (© Luis Alberto Rodriguez)

Patina. (© Luis Alberto Rodriguez)

Patina. (© Luis Alberto Rodriguez)

Publicité

Enfin, le prix nature morte a été attribué à la photographe néerlandaise Roos Quakernaat, qui reçoit 5 000 euros de la part de la villa Noailles. Inspirée d'un guide néerlandais de la "parfaite femme au foyer"la série A Proper Dish ("un vrai plat") met en scène des femmes "habillées en dames" se libérant de leur carcan. Une série qui questionne le statut de la femme et son évolution.

© Roos Quakernaat

A Proper Dish, 2016. (© Roos Quakernaat)

A Proper dish, 2016. (© Roos Quakernaat)

A Proper Dish, 2016. (© Roos Quakernaat)

Sept autres photographes exposés

Aux côtés de Daragh Soden, Luis Alberto Rodriguez et Roos Quakernaat, sept autres photographes étaient en compétition et ont eu l'opportunité d'exposer leurs œuvres. On a ainsi pu profiter des travaux empreints d'une féminité presque cinématographique de la Finlandaise Sofia Okkonen, des compositions énigmatiques sur fond de solitude de l'Arménienne Lucie Khahoutian et de l'abstrait coloré du Français Paul Rousteau, que nous retrouverons tous trois dans des One Minute Portrait.

La sélection compte également les travaux de la Française Nolwenn Brod, des Allemandes Cordula Heins et Caroline Speisser, du Sud-Africain Themba Mbuyisa et de l'Américaine Nancy Newberry.

© Sofia Okkonen

© Sofia Okkonen

© Sofia Okkonen

© Sofia Okkonen

© Lucie Khahoutian

© Lucie Khahoutian

© Lucie Khahoutian

© Lucie Khahoutian

© Paul Rousteau

© Paul Rousteau

© Paul Rousteau

© Paul Rousteau

© Nolwenn Brod

© Nolwenn Brod

Le torse, série de la ritournelle

© Nolwenn Brod

© Cordula Speisser et Caroline Heins

© Cordula Heins et Caroline Speisser

© Cordula Heins et Caroline Speisser

© Cordula Heins et Caroline Speisser

© Themba Mbuyisa

© Themba Mbuyisa

© Themba Mbuyisa

© Themba Mbuyisa

© Nancy Newberry

© Nancy Newberry

© Nancy Newberry

© Nancy Newberry

Par Lise Lanot, publié le 02/05/2017

Copié

Pour vous :