Getty Images s’excuse pour ses photos sexistes publiées à l’occasion de la Coupe du monde

La célèbre banque d’images a trouvé pertinent de publier une galerie photos des supportrices les plus sexy.

© Mariya Butd/Flickr

Si la Coupe du monde est souvent un événement fédérateur, il peut aussi renforcer des inégalités de genre. Entre les articles sexistes du type "Le foot expliqué aux filles" et les publicités qui jouent sur de vieux clichés, la compétition révèle des pensées encore rétrogrades. C’est notamment le cas de Getty Images qui a publié le 25 juin dernier une galerie photos intitulée "Coupe du monde 2018 : les fans les plus sexy", un dossier qui contenait uniquement des photos de femmes supportrices repérées dans les gradins des matchs de la Coupe du monde.

À voir aussi sur Cheese :

Pour voir les vidéos Konbini, merci de désactiver AdBlock.

Relayées sur les réseaux sociaux avec le message "Les fans les plus canon de la #WorldCup", ces images ont rapidement suscité des réactions et le sexisme de la banque d’images a été pointé du doigt. Getty Images a alors très vite supprimé la galerie, les publications sur les réseaux sociaux et s’est excusé sur son site :

"Plus tôt, nous avons publié un article, 'Coupe du monde 2018 : les fans les plus sexy', qui ne correspondait pas du tout à nos normes éditoriales. Nous regrettons l’erreur et avons enlevé la galerie. Il y a beaucoup d’histoires intéressantes à raconter sur la Coupe du monde et nous reconnaissons que ce n’était pas l’une d’elles."

Puis d’ajouter dans un communiqué :

Publicité

"Getty Images croit profondément au pouvoir des images pour inciter le changement et changer les attitudes, et nous avons fait, et continuerons à faire, beaucoup de travail pour promouvoir et créer une représentation plus évoluée et positive des femmes."

Lasses d’être régulièrement stigmatisées ou objectifiées, de nombreuses femmes font aujourd’hui entendre leur voix pour faire changer les choses, et la société va devoir s’y habituer.

Tweet publié par Getty Images, aujourd’hui supprimé. (Via The Guardian)

Par Lisa Miquet, publié le 28/06/2018

Copié

Pour vous :