Reportage : les looks qui ont retenu notre attention au festival Afropunk

Pour sa troisième édition, le festival Afropunk revient avec un panel de looks tous plus étonnants les uns que les autres.

© Claire Guillon

© Claire Guillon

Publicité

Après deux éditions à succès au Trianon, c’est à la Villette que s’est tenue la troisième édition du festival Afropunk, les 15 et 16 juillet derniers, dans une salle plus spacieuse qui a permis d’accueillir un public plus important. Le festival, né dans le quartier de Brooklyn à New York en 2005, célèbre la culture africaine. Son but ? Sortir des clichés en créant une communauté culturelle diversifiée et en ouvrant les salles de concerts à tous ceux qui apprécient la culture noire.

Le festival, basé sur l’ouverture d’esprit, la tolérance et le non-conformisme, réunit de nombreuses nationalités pour un week-end d’échange et de cohésion. Au programme : musique – rock indé, garage, soul, pop et R’n’B –, cinéma, street art, débats, food trucks et même un marché qui présente les créations de jeunes designers.

Remarqués ces dernières années pour leur audace, les styles des spectateurs d’Afropunk ont de quoi concurrencer les podiums de la Fashion week. La photographe de mode Claire Guillon s’est rendue sur place pour immortaliser les plus beaux looks du festival. Tout y passe : tresses, couleurs vives, Wax, maquillage extravagant ou encore cheveux multicolores, à découvrir en images.

Publicité

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

Publicité

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

Publicité

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

© Claire Guillon

Par Dounia Mahieddine, publié le 17/07/2017

Copié

Pour vous :