Les mystères de la féminité brodés sur des culottes

À travers ses photos et ses broderies, María Montoya interroge la féminité.

"La mujer como espacio y habitante de él". Imagen vía Behance María Montoya

"La femme comme espace et comme habitante de cet espace." (© María Montoya)

Publicité

La broderie est une activité que l'on imagine souvent être l'apanage des grands-mères. Elle sort désormais de son carcan vieillot pour s'attaquer à des problématiques et à des formats plus contemporains. María Montoya est artiste. Elle vient de Bogotá en Colombie, et elle a créé ce projet artistique qui s'intitule Woman as a Space and as an Inhabitant of It (en français, "la femme comme espace et comme habitante de cet espace"). Elle aborde par ce biais le rôle des femmes dans la société, dans la cellule familiale et dans l'Histoire.

En prenant le foyer comme métaphore du corps humain, cette artiste colombienne photographie des femmes de différents âges et de corpulences variées. Chacune porte des sous-vêtements à la fois désuets et féminins, qui représentent le corps humain en illustrant les différentes pièces d'une maison. Cette série plutôt minimaliste cherche à comprendre le corps féminin comme une maison, avec tous ses murs et toutes ses possibilités, ainsi que tous les éléments nécessaires à sa construction et à son développement.

"La mujer como espacio y habitante de él". Imagen vía Behance María Montoya

© María Montoya

Publicité

"La mujer como espacio y habitante de él". Imagen vía Behance María Montoya

© María Montoya

"La mujer como espacio y habitante de él". Imagen vía Behance María Montoya

© María Montoya

"La mujer como espacio y habitante de él". Imagen vía Behance María Montoya

© María Montoya

Publicité

"La mujer como espacio y habitante de él". Imagen vía Behance María Montoya

© María Montoya

Découvrez le travail de María Montoya sur sa page Instagram ou sur Behance.

Par Janila Castaneda, publié le 18/11/2016

Copié

Pour vous :