John Severson, photographe et fondateur du magazine Surfer, est décédé

Vendredi 28 mai, le photographe et artiste passionné par le surf est décédé à l’âge de 83 ans. Il laisse à la postérité son magazine Surfer et son emblématique "surf art".

Né en 1933 à Pasadena (à l’intérieur des terres de la Californie), John Severson était âgé de 83 ans lorsqu’il a rendu l’âme vendredi dernier. L’Américain, célébré par les passionnés de surf, était considéré par tous comme un pionnier de la culture surf et notamment du surf art. À 12 ans, la famille du petit John déménage à San Clemente, petite ville située sur la côte californienne, au sud de Los Angeles. Là-bas, il tombe amoureux de l’océan et, très rapidement, d’un sport qui permet de ne faire qu’un avec lui.

Publicité

Dans une vidéo diffusée entre autres sur le site de Posca (disponible ci-dessous), John Severson qualifie ce déménagement comme étant la meilleure chose qui lui soit jamais arrivée : "Je suis devenu un petit garçon de la plage, j’ai appris à surfer, j’ai eu des appareils photo et je les ai tout de suite emmenés dans l’eau pour immortaliser ces moments de surf. J’ai surtout tourné des vidéos de nous en train de surfer."

Très vite, le petit garçon ressent le désir de mêler ses talents artistiques à sa passion du surf. Après ses études, John Severson intègre l’armée américaine qui l’envoie à Hawaï afin de rejoindre leur équipe de surf avec pour ordre de s’entraîner chaque après-midi. Avec des étoiles dans les yeux, le vieil homme se rappelle son bonheur d’avoir pour consigne de pratiquer chaque jour sa passion.

Le pape de la culture surf moderne

À Hawaï, il continue de faire du surf le personnage principal de ses vidéos, jusqu’à tourner son premier film Surf, bientôt suivi de Surf Safari, Surf Fever ou encore Big Wednesday au début des années 1960. John Severson lance son magazine Surfer en 1962 et le succès est immédiatement au rendez-vous ; les lecteurs font même la queue devant le petit magasin dédié au surf qui a accepté de vendre le premier numéro.

Publicité

Le magazine fait du surf un véritable mode de vie, une sous-culture à part entière. Grâce à son travail de photographie et de peinture, ainsi que son équipe qui veille à la rédaction du trimestriel (qui deviendra par la suite bimensuel), John Severson propage le surf art. En 1999, le surfeur professionnel Sam George écrivait : "Avant John Severson, il n’y avait pas de média sur le surf, sur l’industrie du surf ni sur la culture du surf, en tout cas pas de la façon dont nous l’entendons de nos jours". Preuve de l’influence énorme du Severson dans ce domaine.

John Severson nous a quittés, mais il laisse derrière lui un héritage riche. Sa mort nous donne l’occasion de nous pencher de nouveau sur ses œuvres et sur l’évolution de la représentation du surf, cette activité qui, d’après les propres mots de l’artiste, "nous fait entrer dans une nouvelle dimension".

Publicité

Publicité


John Severson * 2011 par maelstrommagazine

Par Lise Lanot, publié le 01/06/2017

Copié

Pour vous :