Avec ses délicates photos-broderies, Juana Gomez revisite les planches anatomiques

Grâce à son travail qui mêle photographie, anatomie et broderie, Juana Gomez s’interroge sur ce qui unit les êtres vivants.

© Juana Gomez

À travers ses photographies brodées, l’artiste chilienne Juana Gomez se questionne sur les relations entre l’homme et la nature. En effet, elle explique sur son site Web que tout son processus créatif découle de l’observation de l’environnement et de ce qui construits les différents êtres vivants. L’artiste voit des points communs entre les veines d’une feuille, le cours d’une rivière, le circuit d’un système nerveux, le courant de la mer et même la circulation de l’information sur Internet.

Publicité

Ainsi, elle met en images cette réflexion en brodant des ramifications sur des photographies. Pour cela, elle réalise dans un premier temps des autoportraits en grand format, qu’elle imprime sur des toiles de coton avant de les broder. Une manière pour elle de rendre hommage à sa famille, car la broderie fait partie de l’héritage familial. Elle raconte à The Creators Project :

"Nous n’héritons pas seulement d’une couleur des yeux. Nous recevons aussi une histoire riche. Ma grand-mère m’a appris à broder et maintenant je travaille avec cet héritage, je répète des motifs pour ne pas oublier, je brode pour que ces bouts de mémoire ne soient pas perdus".

Pour créer ces broderies aux formes précises et savamment réfléchies, Juana Gomez puise son inspiration dans les vieux livres de science, de médecine ou encore de mathématique. Il en résulte des visuels graphiques, délicats et délicieusement vintage.

Publicité

© Juana Gomez

© Juana Gomez

© Juana Gomez

Publicité

© Juana Gomez

© Juana Gomez

© Juana Gomez

Publicité

© Juana Gomez

© Juana Gomez

© Juana Gomez

© Juana Gomez

© Juana Gomez

© Juana Gomez

© Juana Gomez

Vous pouvez retrouver le travail de Juana Gomez sur son site personnel

Par Lisa Miquet, publié le 05/04/2018

Copié

Pour vous :