La femme du "baiser volé" de Times Square est morte

Greta Zimmer Friedman, la jeune femme embrassée par un marin à Times Square à la fin de la Seconde Guerre mondiale est décédée.

Publicité

 

La photo avait fait le tour du monde, au point de devenir un symbole de la fin de la Seconde Guerre mondiale. La femme fougueusement embrassée par un homme en plein New York est morte jeudi 7 septembre à 92 ans, selon le New York Times. Greta Zimmer Friedman a succombé à une pneumonie, a indiqué son fils Joshua Friedman au journal.

La célèbre photo en noir et blanc avait été prise le 14 août 1945, lors de l'annonce de la capitulation du Japon. Après avoir appris la nouvelle, un marin de l'US Navy, fou de joie, embrasse à pleine bouche la jeune assistante dentaire âgée à l'époque de 21 ans. Le photographe américain Alfred Eisenstaedt immortalise la scène qui se retrouvera en couverture du célèbre magazine Life. Le cliché, devenu l'icône de la fin de la guerre, fera le tour du monde. Une statue construite au mémorial de Caen s'inspirera ensuite du baiser de Times Square.

Publicité


Pourtant derrière le vernis romantique, des recherches révèleront finalement... que le couple ne se connaissait pas. Dans un livre paru en 2012, The Kissing Sailor, les auteurs indiquent l'identité des deux personnes : l'homme étant un marin nommé George Mendonsa et la jeune femme, une assistante dentaire, Greta Zimmer Friedman.

"Ce n'était pas un moment romantique"

Dans un entretien livré en 2005 et archivé par le projet historique des vétérans, Greta Friedman affirme qu'elle n'avait vu la photo pour la première fois que dans les années 1960, en feuilletant un album du photographe Alfred Eisenstaedt. "Tout d'un coup, un marin m'a attrapé. Ce n'était pas un moment romantique. C'était juste un geste pour célébrer la fin de la guerre", a-t-elle raconté.

Un moment d'enthousiasme spontané ? Pour le blog Crates and Ribbons, ce baiser relèverait plutôt d'une agression sexuelle. Dans un post de 2012, la blogueuse se penche sur les articles publiés lors de la sortie du livre The Kissing Sailor, et plus particulièrement sur les témoignages de Greta Zimmer Friedman. Nombre de ses déclarations peuvent surprendre : "Cet homme était très fort. Je ne l'embrassais pas. C'est lui qui m'embrassait, avait-elle indiqué au Daily Mail, ajoutant : Je ne l'ai pas vu approcher, et avant que je comprenne ce qui se passe, je me suis retrouvée enserrée comme dans un étau."

Publicité

De son côté, George Mendosa avait confié à CBS : "C'était la fin de la guerre, l'enthousiasme et le fait que j'avais déjà bu quelques verres… [...] Alors quand j'ai vu l'infirmière, je l'ai attrapée et embrassée." Le New York Times souligne que, d'après M. Friedman, sa femme comprenait le fait que l'on qualifie cet acte d'agression, mais ne le voyait pas forcément de cette façon.

Par Marie Campistron, publié le 12/09/2016

Copié

Pour vous :