La Lettonie, silencieuse et mélancolique dans les clichés de Katrina Kepule

Katrina Kepule voit son travail photographique comme une documentation subjective de sujets sociaux d’actualité, qu’elle a décidé de montrer de façon mélancolique.

Sit silently - © Katrina Kepule

Sit silently. (© Katrina Kepule)

Publicité

La série photo Sit Silently a pour sujet les rites des sous-cultures de Riga, la capitale lettone, et de sa périphérie. La photographe Katrina Kepule, elle-même Lettone, cherche à identifier les instants où l’Europe contemporaine rencontre quelques fragments de son passé – comme la période soviétique et l’éveil national en Lettonie. On lui a demandé de décrire son travail :

"Je suis arrivée à la conclusion que mon travail est un documentaire subjectif, un peu élégiaque, après avoir été forcée de décrire l’atmosphère de mes photos. Mais il est difficile de mettre des mots sur les images, je n’ai pas forcément envie de le faire. C’est pour cela que j’ai choisi ce langage. Peut-être que 'mélancolique' aurait été un mot plus adéquat."

Ce projet est pour l’artiste une façon d’aller à la recherche de sa propre identité lettonne. Inspirée par des photographes comme Alejandro Chaskielberg ou Ricardo Cases, elle estime que ses photos ont tendance à décrire le silence et à exprimer un certain repos. Sans doute une des raisons pour lesquelles elle a pu s’inspirer des Lettons, qui sont de nature réservée. Elle raconte dans une interview pour OstSeeMag :

Publicité

"Parfois, les Lettons ne sont pas vraiment fiers d’eux. D’une certaine manière, ils se sous-estiment. Un jour, un ami m’a dit : 'Les gens ici sont tellement tendus, parce qu’ils sont toujours dans l’attente d’un mauvais présage.' La plupart du temps, un Letton n’ira pas prendre un verre dans un bar avec ses collègues après le boulot. Il y a déjà eu trop d’échanges au fil de la journée.

Le Letton va silencieusement entrer dans une boutique, sans adresser un regard au vendeur. Le vendeur peut facilement lui faire peur, seulement en lui offrant son aide (en se forçant un peu, car lui-même préférerait économiser sa salive). Le client letton se mettra sur la défensive et dira : 'Non, non, non.'

Mais en même temps, au lieu de trop parler, le Letton un peu introverti peut souvent se perdre dans une profonde réflexion, et lorsqu’il créera quelque chose, ce ne sera pas insignifiant. Et si des Lettons deviennent amis avec toi, ils seront aux petits soins. L’amitié est très importante pour eux."

Sit silently - © Katrina Kepule

Sit silently. (© Katrina Kepule)

Sit silently - © Katrina Kepule

Sit silently. (© Katrina Kepule)

Publicité

Sit silently - © Katrina Kepule

Sit silently. (© Katrina Kepule)

Sit silently - © Katrina Kepule

Sit silently. (© Katrina Kepule)

Sit silently - © Katrina Kepule

Sit silently. (© Katrina Kepule)

Publicité

Par Dounia Mahieddine, publié le 06/07/2017

Copié

Pour vous :