Le Japon agité et captivant de Tatsuo Suzuki

Muni d’un 35 mm, Tatsuo Suzuki immortalise les rues d’un Japon agité, façon monochrome.

Des portraits de sans-abris aux photos de manifestations anti-nucléaires, Tatsuo Suzuki veut partager l’émotion qu’il ressent à travers les personnes qu’il prend en photo dans la rue, et veut également transmettre leurs sentiments et leurs douleurs. Des photos en noir et blanc qui, selon lui, font ressortir davantage la passion des gens : "Mon but est de montrer comment le monde est beau, intéressant et parfois cruel à l’aide d’un appareil photo et à travers mes propres yeux."

Publicité

Dans une interview pour Street Photography in the World, le photographe japonais déclare :

"Ce n’est pas la technique qui m’intéresse le plus. Le plus important pour moi, c’est de capturer 'l’instant décisif', l’expression des sujets, l’humanité, les sentiments. Le monde et la rue me fascinent. Peut-être que j’aime les gens et l’agitation de la ville. Je veux exprimer ce côté plutôt dur de la ville."

Ces portraits surprennent par leur façon de s’approcher du sujet, laquelle permet d’établir une certaine connexion avec celui-ci. Lorsque Street View Photography demande à Tatsuo Suzuki s’il communique souvent avec les personnes qu’il photographie, il répond : "Je leur parle avec mon ouverture d’esprit. C’est mon ouverture d’esprit qui fait leurs expressions naturelles, je pense."

Publicité

Les personnes qui passent devant son objectif sont souvent dans le rush, lui adressant parfois un regard rempli d’étonnement, pendant que d’autres tombent d’épuisement, affalées sur les sièges d’un métro. Mais la plupart ont le nez plongé sur leur écran de téléphone, oubliant presque le monde bourdonnant derrière elles.

Publicité

Publicité

Par Dounia Mahieddine, publié le 07/07/2017

Copié

Pour vous :