Le livre d’Elizabeth Gabrielle Lee dénonce la fétichisation des femmes asiatiques

Pour casser les nombreux clichés sur les femmes asiatiques, Elizabeth Gabrielle Lee a réalisé Xing. Une véritable réaffirmation identitaire.

Xing (© Elizabeth Gabrielle Lee)

Elizabeth Gabrielle Lee est une jeune Londonienne de 23 ans originaire de Singapour. Après avoir vécu le choc des résultats du Brexit en Grande-Bretagne et celui des élections présidentielles américaines, elle a pu remarquer une certaine libération de la parole raciste et une véritable incompréhension de certaines cultures minoritaires.

Publicité

Elle-même victime de nombreux préjugés, elle a décidé de réaliser avec d’autres photographes comme Vivian Fu, Clara Lee, Ronan Mckenzie un livre intitulé Xing, qui signifie en mandarin à la fois "sexe","sexualité", "se réveiller", ou encore "l’essence de la personne". Une manière pour l’auteure de jouer avec la polysémie des termes et de rendre hommage à ses racines chinoises, comme le relate Slate :

"J’ai décidé de travailler sur Xing quand j’ai constaté qu’il y avait un manque de représentation des femmes asiatiques, à la fois en Orient mais aussi très fortement en Occident. Après m’être installée à Londres, j’ai réalisé comment l’autre était perçu dans les cultures occidentales et à quel point les idées fausses sur la communauté asiatique étaient répandues."

"Nous ne sommes pas toutes petites, minces, dociles et soumises"

Souvent romancées et fantasmées, les femmes asiatiques sont régulièrement érotisées. Pourtant, comme l’explique l’auteure de Xing à Dazed, la réalité est bien différente des idées reçues : "Nous ne sommes pas toutes petites, minces, dociles et soumises." Coincée dans des clichés comme l’écolière lolita, la mère du dragon ou encore la femme-trophée, Elizabeth Gabrielle Lee explique qu’il est compliqué en 2017 de définir ce qu’est une femme asiatique. Elle développe que "les femmes asiatiques sont considérées comme des objets qui peuvent être moulés ou revendiqués, au choix du spectateur".

Publicité

Pour réaffirmer son identité et montrer une vision multiple de la femme asiatique, l’auteure et les photographes ont décidé de mettre en scène des femmes badass, douces, engagées, vulnérables. Un large camaïeu d’attitudes, qui montre la pluralité des personnalités et qui les humanise. Un dialogue visuel entre plusieurs artistes, qui questionne un sujet encore complexe :

"J’ai donc choisi d’entreprendre ce projet en dépit de sa nature délicate car je pense que la race reste un sujet tabou que personne n’ose aborder directement, et Xing offre une alternative au récit commun sur les femmes asiatiques."

Avec son ouvrage, Elizabeth Gabrielle Lee n’a pas attendu qu’on lui dicte ce qu’elle devait être, mais elle a – aux côtés d’artistes talentueuses – réaffirmé son identité. Une émancipation inspirante et nécessaire.

Publicité

Xing (© Elizabeth Gabrielle Lee)

Xing (© Elizabeth Gabrielle Lee)

Xing (© Elizabeth Gabrielle Lee)

Publicité

Xing (© Elizabeth Gabrielle Lee)

Xing (© Elizabeth Gabrielle Lee)

Xing (© Elizabeth Gabrielle Lee)

Xing (© Elizabeth Gabrielle Lee)

Xing (© Elizabeth Gabrielle Lee)

Vous pouvez acheter ou trouver plus d’information sur l’ouvrage sur le site de Xing.

Par Lisa Miquet, publié le 24/08/2017

Copié

Pour vous :