featuredImage

Liam Wong s'est perdu dans la beauté de la nuit à Tokyo

Inspirées de l'esthétique des jeux vidéo, ces photographies de Tokyo signées Liam Wong dépeignent parfaitement l'atmosphère nocturne de cette ville.

© Liam Wong.

© Liam Wong

Liam Wong nous perd dans un Tokyo nocturne où la foule, les néons et les reflets de l'asphalte se confondent en un camaïeu de couleurs froides, chaudes et surtout pluvieuses. En voyage professionnel là-bas, il est revenu de cette ville avec des clichés empreints d'une esthétique cinématographique et futuriste.

Akira, Enter the Void, Blade Runner...

Travaillant dans l'industrie du jeu vidéo en tant que graphiste et réalisateur chez Ubisoft, Liam Wong a été envoyé à Tokyo pour une la promotion du nouveau jeu Far Cry 4. Dans son travail, il est amené à superviser et à juger les identités visuelles des jeux vidéo, mais aussi à voyager : originaire d'Écosse, il a vécu deux ans au Canada et a connu bien d'autres voyages de ce type. Il explique :

"Comme j'étais amené à voyager énormément avec mon job, j'ai commencé, l'an dernier, à me plonger dans l'art de la photographie : je le vois comme une manière de capturer ces moments. Mon Instagram est devenu mon journal photo."

Lors de son séjour à Tokyo, il nous avoue qu'il est tout de suite tombé amoureux de cette ville. Il venait d'ailleurs d'acheter son premier appareil photo numérique pour revenir avec quelques souvenirs. Grâce à son œil aiguisé de graphiste, ce fût une réussite. Il a décidé de prendre en photo des lieux variés, loin des repères touristiques, afin de nous immerger dans cette culture et l'effervescence de cette ville :

"Et puis, une nuit, il s'est mis à pleuvoir et la ville a totalement changé de visage. Je me suis perdu dans la beauté de la nuit. J'étais fasciné par la manière dont la ville s'était éveillée et je n'arrêtais pas de prendre des photos."

Pour lui, c'était comme être dans le film Enter the Void de Gaspar Noé, ou de vivre dans le monde cyberpunk créé par Syd Mead dans le film Blade Runner de Ridley Scott. On peut aussi voir un peu d'Akira, un cultissime film d'animation japonaise dont l'esthétique se reflète dans cette imagerie. Depuis, il continue de voyager en prenant des photos de la ville, de nuit, toujours de manière spontanée et autodidacte, sans grands secrets techniques à nous confier. Il poursuit :

"Après avoir posté mes photos sur Instagram, mes abonnés ont grandi de manière conséquente. C'est ça que j'aime faire, prendre des photos de ce qu'il y a en face de moi et le partager sur mon compte Instagram."

Il était ravi de voir autant d'amoureux de Tokyo à travers le monde.

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

© Liam Wong.

© Liam Wong

Vous pouvez également suivre son travail sur Facebook et sur Twitter. Vous pouvez acheter des prints sur son shop Society6.

Par Donnia Ghezlane-Lala, publié le 22/11/2016

Copié