Plongée à la croisée du réel et de l'imaginaire avec Reine Paradis

À travers Jungle, Reine Paradis dévoile un univers aussi captivant que surréaliste, à la croisée du réel et de l'imaginaire. Cette série fait l'objet d'une exposition, du 8 juin au 15 juillet 2017, à la galerie Catherine et André Hug.

© Reine Paradis

© Reine Paradis

Des décors surprenants, une mise en scène travaillée, des couleurs semblant émaner d'une autre réalité : le travail de Reine Paradis étonne, fascine et nous questionne. Sommes-nous dans un rêve aux contours curieusement dessinés ? Dans une réalité poétique et étrange ? Certainement un peu des deux. Ces photos nous dévoilent des scènes tantôt anodines – une plongée dans l'eau, une balade en ville – tantôt surprenantes, baignées par un univers chromatique personnel. Se distingue d'abord dans cette série un bleu intense, rappelant le bleu Klein, tranchant au côté d'un orange vif.

Un univers coloré personnel

Interrogée par le magazine Flaunt, la jeune artiste explique cette association si personnelle : "J'ai toujours adoré le bleu Klein. Je ne me rends pas bien compte de l'effet que cette couleur a sur moi, mais je suis sûre qu'elle me procure quelque chose. Je le ressens dans les images, le bleu m'apaise. C'est le ciel, le lac... D'un autre côté, cet orange vif m'intrigue depuis des années. Cette association regroupant les deux couleurs m'est venue naturellement."

L'importance du dessin

Outre les couleurs, Reine Paradis accorde une importance toute particulière à dessiner les scènes qu'elle photographiera par la suite. Sur son site personnel, elle précise que chaque objet et décor sont "méticuleusement dessinés et préparés en amont pour reproduire" sa vision initiale. Dans chacune de ces images conçues dans un style millimétré, la photographe se met en scène, arborant continuellement une tenue d'un orange vif. Se distinguent également sur certains clichés des origamis évoquant des animaux. Des formes surprenantes qui sont encore une fois, "à la croisée du monde réel et de l'imaginaire".

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

© Reine Paradis

L'ensemble du travail de Reine Paradis est exposé à la galerie Catherine et André Hug (Paris), du 8 juin au 15 juillet 2017. Vernissage le jeudi 8 juin de 17h à 21h.

Vous pouvez aussi retrouver ses photographies sur son site personnel.

Par Marie Campistron, publié le 19/07/2016