La majesté des lutteurs mongols immortalisée par Ken Hermann

Le photographe Ken Hermann a immortalisé des lutteurs au milieu des steppes mongoles. Des images de combat étonnantes, qui nous permettent de découvrir une tradition ancestrale venue de l'autre côté du globe.

6f855d46437483-5853f2f6bda4e (© Ken Hermann)

Ken Hermann et Gem Fletcher, respectivement photographe et directeur artistique, ont uni leurs talents pour réaliser une série intitulée "Bökh" (qui signifie "lutte mongole", en français). La série immortalise des combats de lutte en Mongolie, sport traditionnel du pays. Contrairement aux autres types de lutte, cette discipline ne nécessite pas une division en catégories de poids. Ce sport de combat est extrêmement important dans la culture mongole, comme l'explique le photographe sur son site Web :

Publicité

"Quand un garçon naît en Mongolie, sa famille prie pour qu'il devienne lutteur. Cette tradition ancestrale est la pierre angulaire de la culture mongole et date de plusieurs siècles, depuis le règne de Genghis Khan qui l'a utilisée afin de maintenir ses soldats préparés pour la guerre."

Les règles du combat sont simples, il faut tout simplement forcer l'adversaire à poser le dos, le postérieur ou un genou au sol grâce à des mouvements traditionnels. Ces combats particulièrement chorégraphiés offrent un spectacle visuel étonnant :

"Cette forme unique de lutte détermine le statut de ces jeunes hommes au sein de la communauté puisque la lutte est vue comme un marqueur de la virilité. Les combats ont lieu dans les prairies isolées, l'horizon est vide, à l'exception de quelques yourtes dispersées et des troupeaux de moutons. La lutte mongole ressemble à une danse : les adversaires se rencontrent sur le ring avec les mains tendues, se déplacent les uns autour des autres jusqu'à ce que l'un d'eux agisse. Ils entreprennent un combat dramatique, qui ressemble parfois à des étreintes intimes, et en un instant c'est terminé."

Publicité

Ces combats traditionnels sont impressionnants à observer en images. Le temps a l'air suspendu et certains lutteurs semblent en apesanteur. Les costumes colorés contrastent avec la sobriété du décor naturel. Une véritable découverte, visuelle et culturelle, qui témoigne sans artifices d'une tradition dans toute sa majesté.

99d71e46437483-5853f2f6bd06b

(© Ken Hermann)

8712d646437483-5853f2f6bee9d

(© Ken Hermann)

Publicité

67762f46437483-5853f2f6bc563

(© Ken Hermann)

77028446437483-5853f2f6c0dbb

(© Ken Hermann)

bd8abc46437483-5853f2f6c14ce

(© Ken Hermann)

Publicité

c57d1a46437483-5853f2f6bbb46

(© Ken Hermann)

d5e13746437483-5853f2f6c071e

(© Ken Hermann)

acc08946437483-5853f2f6c000e

(© Ken Hermann)

e8630e46437483-5853f2f6bf69f

(© Ken Hermann)

Vous pouvez retrouver le travail de Ken Hermann sur son site Internet et son compte Instagram

Par Lisa Miquet, publié le 30/12/2016

Copié

Pour vous :