Matt Black, le photographe qui montre un autre visage de la Californie

À travers ses images engagées, le photojournaliste Matt Black s'interroge sur les liens entre pauvreté et territoire. 

Publicité

Lorsque l'on pense à la Californie, les images qui nous viennent en tête sont souvent le soleil, Coachella, les road trips et les femmes cheveux au vent dans de grands espaces. Ces photos ont été vues et revues et on façonné notre imaginaire collectif. Et pourtant,  la réalité sociale de cette région est tout autre. C'est ce que nous montre le photographe Matt Black qui explore les liens entre la migration, la pauvreté, l'agriculture et l'environnement dans des régions rurales comme la Californie. Il s'est intéressé de très près à la Central Valley, une région particulièrement défavorisée de l'État, l'une des plus pauvre des États-Unis, dont est originaire le photographe. Il explique :

"Quand j'ai commencé la photographie, mon objectif était de sortir de la Central Valley, mais il m'a semblé évident que si j'avais quelque chose d'important à dire, ce serait sur l'endroit d'où je venais. [...] Cette région est une sorte de vaste zone inconnue. Ces villes, ces communautés sont au cœur d'une des plus riches régions dans le pays le plus riche du monde. Elle est à mi-chemin entre Hollywood et la Silicon Valley et, pourtant, on y rencontre encore des conditions de vie très difficiles, où les communautés les plus pauvres vivent avec de mauvaises routes, de l'eau sale, de mauvaises écoles et de l'air pollué."

Publicité

Territoire et inégalités sociales

Dans une série intitulée The Dry Land – "la terre sèche" en français ,  il s'est interrogé sur l'impact que pouvait avoir la sécheresse sur les communautés agricoles. À travers ces clichés, il donne à voir un autre visage de la Californie, territoire touché de près par le réchauffement climatique et où les inégalités sociales sont frappantes et trop peu souvent mises en lumière. Dans cette même lignée, il a aussi réalisé un projet global intitulé The Geography of Poverty, pour lequel il a sillonné plus de 44 États américains afin de découvrir comment le territoire pouvait influencer la situation économique et sociale.

Ses photos passionnantes, aussi bien sur le fond que sur la forme, ont d'ailleurs été reconnues internationalement à plusieurs reprises et il a, entre autres, déjà reçu le prestigieux prix World Press Photography en 1993 dans la catégorie "Daily Life". Partageant ses images sur Instagram, le photographe nous montre la face cachée de la Californie. À suivre de près.

Publicité

Publicité

Vous pouvez retrouver le travail de Matt Black sur son site personnel

Par Lisa Miquet, publié le 31/03/2017

Copié

Pour vous :