Medina Dugger célèbre les coiffures nigérianes à travers des portraits colorés

Une photographe californienne rend hommage au style élaboré des coiffures nigérianes à travers une série de photos haute en couleur intitulée Chroma.

(Photo: Medina Dugger)

© Medina Dugger

Tout au long de sa vie, le photographe nigérian J.D. Okhai Ojeikere a capturé des milliers de coiffures portées par des femmes nigérianes et africaines. Aujourd’hui, ses photos ont fait le tour du monde et continuent d’inspirer les stylistes, les coiffeurs et d’autres photographes.

Publicité

Pour rendre hommage à J.D. Okhai Ojeikere et magnifier les styles capillaires des femmes nigérianes, la photographe Medina Dugger a conçu la série Chroma, qu’elle décrit comme "une série en cours qui célèbre les coiffures des femmes à Lagos, au Nigeria, à travers un objectif contemporain et fantaisiste."

Une ode à la créativité capillaire

Les Nigérianes, comme beaucoup de femmes noires, utilisent de la laine de couleur et des extensions capillaires pour exprimer leur créativité et protéger leurs cheveux. Inspirée par ces tendances colorées, Medina Dugger a décidé de célébrer les méthodes traditionnelles et contemporaines des coiffures africaines.

Ces techniques uniques font partie intégrante de la culture du Nigeria : durant l’enfance, les filles tressent leurs cheveux avant d’aller à l’école, puis, à l’âge adulte, la coiffure devient un véritable moyen d’expression qui permet aux femmes de s’opposer de manière créative aux standards de beauté eurocentrés qui leur sont souvent imposés.

Publicité

(Photo: Medina Dugger)

© Medina Dugger

Dans le texte qui accompagne les images de la série Chroma, Medina Dugger nous rappelle les influences historiques de la photographie de J.D. Okhai Ojeikere, elle explique :

"J.D. Okhai Ojeikere a commencé à photographier des coiffures en noir et blanc, quand les styles traditionnels sont redevenus populaires après l’indépendance du Nigeria. Avant la décolonisation, les perruques et le lissage des cheveux étaient devenus des pratiques communes, particulièrement dans les zones urbaines du pays."

Publicité

En 1960, le pays devient indépendant du Royaume-Uni et les Nigérianes se réapproprient le style afro traditionnel. Depuis une dizaine d’années, le retour des cheveux naturels et des méthodes de tressage plus contemporaines font leur grand retour. Autrement dit, cette série de photos arrive au bon moment.

Traduit de l’anglais par Sophie Janinet

(Photo: Medina Dugger)

© Medina Dugger

Publicité

(Photo: Medina Dugger)

© Medina Dugger

(Photo: Medina Dugger)

© Medina Dugger

(Photo: Medina Dugger)

© Medina Dugger

medina-dugger-8

© Medina Dugger

(Photo: Medina Dugger)

© Medina Dugger

(Photo: Medina Dugger)

© Medina Dugger

Crédits : 
Coiffure : Ijeoma Christopher
Style : Medina Dugger
Maquillage : Timibra David Subor

Par Damilola Odufuwa, publié le 29/05/2017

Copié

Pour vous :