Title: 33.509720, 126.521940

Medium:Archival Pigment Print of a Still from a Surveillance Camera Feed

Year: 2017

Entre vidéosurveillance et argentique, découvrez les délicats anachronismes de Marcus DeSieno

Quand l'imagerie numérique rencontre les procédés de développement argentique. 

© Marcus DeSieno

À l’heure où la neutralité du Web, la protection des données personnelles et la culture de la surveillance font débat – notamment grâce à l'affaire Snowden –, l'artiste Marcus DeSieno a décidé d'aborder ces problématiques en images et de les conjuguer avec sa pratique photographique bien singulière. 

Publicité

L'artiste s'est amusé à pirater des caméras de surveillance du monde entier, cherchant des images inspirantes. Au lieu de se focaliser sur des photos de villes ou de foules, assez caractéristiques des images de vidéosurveillance, l'artiste s'est plutôt centré sur des paysages bucoliques où la présence humaine est presque inexistante. 

L'artiste a ensuite photographié, à l'aide d'un appareil photo plein format fabriqué en bois, ces images et les a développées grâce à un procédé au papier salé. Cette technique donne une texture bien particulière aux clichés, puisque les pixels se mêlent aux coups de pinceaux.

Ces photos anachroniques sont compilées dans un ouvrage intitulé No Man's Land publiéaux éditions Daylight. Des images granuleuses et riches de sens, à découvrir. 

Publicité

© Marcus DeSieno

© Marcus DeSieno

© Marcus DeSieno

Publicité

© Marcus DeSieno

© Marcus DeSieno

© Marcus DeSieno

Publicité

© Marcus DeSieno

© Marcus DeSieno

© Marcus DeSieno

© Marcus DeSieno

Par Lisa Miquet, publié le 17/07/2018

Copié

Pour vous :