Mick Fanning surfs under the northern lights Lofoten, Norway on November 10, 2016

Mick Fanning prend la vague en Arctique sous la lumière des aurores boréales

La légende australienne du surf Mick Fanning est allée prendre la vague au-delà du cercle polaire arctique norvégien pour une séance photo nocturne sous les lumières nordiques.

Mick Fanning sous le feu d'une aurore boréale dans l'archipel de Lofoten en Norvège (© Emil Sollie et Mats Grimsæth)

Le triple champion du monde de surf (2007, 2009, 2013) Mick Fanning s'est envolé pour la Norvège, au 68e parallèle nord. À cette latitude en hiver, le soleil reste sous l'horizon la plupart de la journée. Images rares d'une virée en surf au confluent de la mer et des aurores boréales.

Publicité

Le surfeur de 35 ans, originaire de la Nouvelle-Galles du Sud en Australie, a peut-être fait le tour du monde des vagues de la planète. Et pourtant, il lui restait à découvrir les vagues des pôles, décor peu anodin pour une session de glisse. Au programme : réveil en plein milieu de la nuit et enfilage d'une combinaison triple épaisseur pour affronter non pas un requin cette fois-ci, mais le froid d'une eau dont la température s'élève à peine à quelques degrés. De quoi faire sortir le surfeur de sa zone de confort après les plages chaudes de l'Australie, du Brésil, d'Afrique du Sud ou d'Hawaii.

Mick Fanning sous le feu des aurores boréales dans l'archipel de Lofoten en Norvège (© Emil Sollie et Mats Grimsaeth)

(© Emil Sollie et Mats Grimsæth)

Mick Fanning sous le feu des aurores boréales dans l'archipel de Lofoten en Norvège (© Emil Sollie et Mats Grimsaeth)

(© Emil Sollie et Mats Grimsæth)

Publicité

Une séance photo périlleuse mais magique

"La séance photo fut délicate. Nous sommes restés assis en rang sur place pendant deux nuits [avec l'équipe de réalisation] en attendant que les lumières fassent leur apparition. J'étais à moitié endormi, j'ai sauté dans une combinaison et je me suis lancé. [...] Je suis privilégié d'avoir pu vivre cela. C'est un autre monde ici en Norvège. Surfer sous les aurores boréales est quelque chose dont je me souviendrai toute ma vie. L'aurore boréale dansait dans le ciel", explique le surfeur dans la vidéo du making-off ci-après.

En effet, derrière ce cliché unique, toute une organisation et un protocole sont à l'œuvre. À commencer par l'attente patiente de la rencontre entre des vagues suffisamment grosses avec une aurore boréale. Ainsi que les éléments techniques : Mick Fanning tenant à la fois une lampe pour éclairer l'eau dans l'obscurité et un flash pour que les photographes Emil Sollie et Mats Grimsæth réalisent la photo. Mais aussi le froid qui oblige l'équipe à rester constamment en mouvement malgré l'attente. Une expérience aux airs de défi pour le surfeur et l'équipe technique mais dont le rendu est magique.

Publicité

Par Jeanne Pouget, publié le 19/12/2016

Copié

Pour vous :