La sonde spatiale Juno nous livre une image impressionnante de Jupiter

En orbite autour de Jupiter depuis plus d’un an, Juno, la sonde spatiale de la Nasa, a capturé un cliché qui en dit long sur la planète.

tache-rouge

© NASA

Quelques semaines après le chant du cygne de la sonde Cassini autour de Saturne, c’est au tour de Juno de nous emmener dans ce monde lointain qu'est l'espace et de nous livrer ses trouvailles. Peu avant la mi-juillet, la Nasa a décidé de survoler Jupiter de plus près, à 9 000 kilomètres au-dessus de son atmosphère, rendant possible la prise d'une série de clichés impressionnants, rendus publics le 12 juillet dernier.

Publicité

Une image a particulièrement attiré l’attention de la Nasa : la tache rouge de Jupiter. Une tache qui révèle un enchevêtrement de nuages sombres qui se tissent formant un ovale cramoisi, qui s’avère être l’un des plus grands vortex anticycloniques de la planète.

Cette découverte montre Jupiter comme une planète complexe, gigantesque et particulièrement turbulente – de nombreux ouragans ont été détectés. On peut également observer un immense anticyclone de 16 350 km de diamètre, soit 1,3 fois celui de la Terre, comme le rappelle Le Monde, ainsi que des masses brillantes de forme ovale, très différentes de ce qu’on a pu observer sur Saturne.

En s’approchant de cette couche nuageuse, Juno a pu aussi mesurer l’activité thermale dans les profondeurs de l’atmosphère jovienne. Les scientifiques ont détecté la présence de masses d’ammoniaque provenant des profondeurs, formant des systèmes météorologiques. Ils sont aussi arrivés à certifier la présence d’un champ magnétique dix fois plus puissant que celui de la Terre.

Publicité

Scott Bolton, le responsable scientifique de la mission Juno, explique sur le site de la Nasa :

"Durant des centaines d’années, les scientifiques ont observé, se sont interrogés et ont théorisé sur la tache rouge de Jupiter. Aujourd’hui, nous avons en notre possession les meilleures images possibles de cette tempête emblématique.

Il nous faudra bien évidemment du temps pour analyser toutes les données, pas seulement de JunoCam, mais aussi celles des huit instruments scientifiques de Juno, pour tenter de découvrir l’histoire de cette tache rouge."

Si cette tache peut vous sembler bien petite par rapport à la taille de Jupiter, placez-la près de notre planète, et vous verrez que nous ne sommes que de vulgaires poussières à côté. Cela remet en question notre place dans le système solaire, comme on peut le voir dans le montage ci-dessous :

Publicité

"Montage comparant la taille de la planète Terre avec la 'pas si petite que ça' tache rouge de Jupiter."

capture-decran-2017-07-18-a-11-33-31

© NASA

Publicité

juno_current_position_7_03_2016

© NASA

pia21771

© NASA

Par Dounia Mahieddine, publié le 18/07/2017

Copié

Pour vous :