Le noir et blanc fascinant et un peu inquiétant d'Hengki Koentjoro

Hengki Koentjoro évolue dans la sphère monochromatique avec une élégance folle. Ses photos en noir et blanc évitent les fioritures, pour notre plus grand plaisir.

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

Hengki Koentjoro est né et a grandi dans les îles indonésiennes avant de partir étudier la photographie et les beaux-arts en Californie. Aujourd'hui basé à Jakarta, celui qui se définit comme un idéaliste partage des photographies minimalistes dans un noir et blanc qui sublime ses sujets.

Publicité

Explorer les frontières entre la lumière et l'ombre

Publicité

Si ses images sont si apaisantes, c'est sans doute parce que l'artiste cherche "l'équilibre spirituel dans les océans et au grand air, loin du bruit constant de la vie citadine". Son premier appareil photo lui a été offert pour son onzième anniversaire, et c'est depuis un "amour sincère" qu'il partage avec la photographie.

Dans un style concis et poétique qui lui correspond bien, il définit ainsi sa pratique photographique : "Explorer le long des frontières entre la lumière et l'ombre, le yin et le yang. Célébrer la complexité dans le minimalisme. Plonger dans le spirituel, dans le physique."

Ses photographies ressemblent parfois à des illustrations, illustrations à l'encre noire de paysages somptueux, ou parfois même à des dessins d'animation, à l'image de ses photos d'enfants prises sous l'eau. Koentjoro travaillant aussi dans la vidéo, il n'est pas surprenant de retrouver une âme cinématographique dans ses œuvres. Celles-ci inquiètent par leur brume mystique, mais, plus que tout, nous subjuguent.

Publicité

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

Publicité

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

© Hengki Koentjoro

Par Lise Lanot, publié le 28/03/2017

Copié

Pour vous :