Old Love, la série intime qui prouve que la sexualité n'a pas d'âge

Une photographe néerlandaise a immortalisé les dessous sulfureux de la vie intime des seniors.

(Photo: Annabel Oosteweeghel)

(© Annabel Oosteweeghel)

Si regarder Ryan Gosling et Emma Stone tomber amoureux dans La La Land avait un côté réconfortant et nous a laissés rêveurs, il est malgré tout grand temps d’élargir et de faire mûrir notre vision de l’amour. La photographe néerlandaise Annabel Oosteweeghel le confirme :

Publicité

"Aujourd’hui, les médias ne se concentrent que sur une représentation des couples jeunes et parfaits. Nous sommes habitués à cette image d’une sexualité et d’une intimité juvénile. Mais pour moi, les gens plus âgés sont tout aussi beaux, et ils ont également une vie intime qui mérite d’être montrée."

Que se passe-t-il quand l’amour de jeunesse grandit, quand les amants s’éloignent, main dans la main, dans le soleil couchant, et qu’ils pénètrent ensemble dans le crépuscule ? À quoi ressemblerait un remake de 50 shades of Grey dans lequel l’actrice Helen Mirren remplacerait Dakota Johnson, si ce n’est à une forme de perfection ?

Ce sont ces questions qui ont inspiré à Annabel Oosteweeghel Old Love, une série de photos qui dévoile les vies sexuelles assumées de six couples fictionnels d'âge mur. La photographe, qui a auparavant travaillé dans le cinéma, prend des photos comme une réalisatrice, en mettant en avant une intrigue, et en créant un monde immersif. Chacun des couples de la série a sa propre histoire, imaginée par Annabel Oosteweeghel elle-même, qui se dénoue lentement à travers des photos quasiment voyeuristes.

Publicité

Des mises en scène aux scénarios variés

(Photo: Annabel Oosteweeghel)

(© Annabel Oosteweeghel)

Certaines de ces histoires sont délicieusement romantiques, comme celle d’Elisabeth, une femme mariée ayant une aventure secrète avec un homme beaucoup plus jeune, ou celle de David, qui cache sa maîtresse à sa femme enceinte. Pour autant, il était important pour Annabel Oosteweeghel que cette série capture la sexualité des amants seniors sans trop la romancer ou en perdre les subtilités. Elle nous explique :

"Tous les fantasmes et les différentes formes de relations devraient également pouvoir être admises chez les personnes plus âgées. Je voulais montrer des couples qui jouissent de leurs vies intimes comme ils le souhaitent, sans restrictions."

Publicité

Mais c’est avec Isabelle et Mathieu, un couple dont l’histoire est moins racoleuse mais plus admirable, que la photographe s’identifie le plus. Mariés depuis quarante ans, les amants brûlent toujours de désir l’un pour l’autre :

"C’est un exemple de la manière dont je voudrais vieillir avec mon époux. Le fait qu’ils aient vieilli ensemble ne change rien. Ils ne voient même pas leurs rides. Ils se regardent comme au premier jour."

Des hauts et des bas

(Photo: Annabel Oosteweeghel)

(© Annabel Oosteweeghel)

Publicité

Réaliser des portraits aussi révélateurs des corps et des émotions n’a pas été facile. En travaillant avec une agence de casting, Annabel Oosteweeghel a été capable de trouver des modèles qui lui faisaient complètement confiance, cependant, comme elle l’explique : "Occasionnellement, il y a eu quelques larmes versées ou des tergiversations quand je devais les convaincre que ces histoires en valaient la peine et qu'il était important de les raconter."

La réaction du public, particulièrement celle des seniors, l’a confortée dans l’idée que les tabous doivent être brisés. La photographe raconte :

"Le meilleur retour que j’ai reçu m’a été fait par la génération concernée. Ils disent qu’ils se reconnaissent dans ces différents personnages et qu’ils ressentent une forme de fierté face au fait que j’ai levé le voile sur un pan toujours excitant de leur vie amoureuse.

Ils se sont ouverts à moi. Des conversations intenses ont eu lieu. Les sexologues avaient aussi leur point de vue, des femmes plus âgées, célibataires, m’ont dit qu’elles n’avaient plus besoin de sexe... Le projet Old Love a pris vie."

Ce qu’Annabel Oosteweeghel n’avait en revanche pas anticipé, c’est la façon dont ces photographies l’ont aidée à surmonter ses propres peurs à l'encontre de la vieillesse et du désir :

"Quand on avance ensemble dans la vie en tant que couple, on vieillit, il est donc normal que nos deux corps changent. Le meilleur enseignement que cette série m’a apporté est que l’esprit ne vieillit pas. Seulement le corps. On garde ce sentiment d’être jeune et que tout est possible."

(Photo: Annabel Oosteweeghel)

(© Annabel Oosteweeghel)

(Photo: Annabel Oosteweeghel)

(© Annabel Oosteweeghel)

(Photo: Annabel Oosteweeghel)

(© Annabel Oosteweeghel)

old-love-2

(© Annabel Oosteweeghel)

(Photo: Annabel Oosteweeghel)

(© Annabel Oosteweeghel)

(Photo: Annabel Oosteweeghel)

(© Annabel Oosteweeghel)

old-love-1

(© Annabel Oosteweeghel)

(Photo: Annabel Oosteweeghel)

(Photo: Annabel Oosteweeghel)

Traduit de l'anglais par Sophie Janinet.

Par Colette McIntyre, publié le 03/04/2017

Copié

Pour vous :