En partant de vieilles cartes postales, ce photographe livre des avant-après saisissants de sites abandonnés

À partir d’anciennes cartes postales et boîtes d’allumettes illustrées des années 1960, le photographe Pablo Maurer part à la recherche de lieux de vacances laissés à l’abandon aux États-Unis pour les faire revivre en images.

© Pablo Maurer

Pablo Maurer, plus que quiconque, connaît les effets du temps qui passe. Ce photographe pour National Geographic, The Daily Mail ou encore la BBC en a fait le cœur de sa série Abandoned States qui, à l’image de l’urbex, capture le charme étrange des lieux abandonnés. Mais contrairement aux explorateurs nostalgiques qui découvrent ces vestiges du passé au fil de leurs pérégrinations, Pablo Maurer a, lui, une idée très précise de ce qu’il recherche lorsqu’il arpente le massif des Poconos, situé en Pennsylvanie.

Le point de départ de sa quête remonte à la découverte d’une vieille boîte d’allumettes dans un complexe hôtelier déserté depuis plusieurs décennies. Sur la couverture de la petite boîte figurait une photo prise dans les années 1960 de la piscine rutilante de ce même complexe avec ses nageurs tout sourire, là où désormais il ne reste plus qu’un bassin vide et quelques chaises rouillées. Pablo Maurer est frappé par cette vision, comme il le raconte au site de DCist :

"La photo ne colle plus à la réalité. Je regarde à travers le viseur de mon appareil photo, puis je lève les yeux à nouveau sur la boîte d’allumettes, en essayant d’aligner les deux images du mieux que je peux. […] J’ai l’impression de voir cet endroit dans une sorte de diaporama dystopique, chaque image étant plus sombre que la suivante."

Quelques semaines plus tard, il commande sur Internet une série de cartes postales montrant différents établissements situés eux aussi dans le massif des Poconos. Il revient sur les lieux immortalisés : bowling, salle de théâtre, restaurant et salons privé. Abandoned States prend forme.

Pablo Maurer est fasciné par l’atmosphère que dégagent ces images du passé, presque surréelles, qui témoignent avec leurs couleurs surannées de la lente décomposition qui a frappé ces espaces. Assemblées pour créer des gifs animés, les photos de sa série créent un avant-après nostalgique qui redonne à ces sites abandonnés tout leur éclat et préservent leur souvenir.

© Pablo Maurer

© Pablo Maurer

© Pablo Maurer

© Pablo Maurer

© Pablo Maurer

© Pablo Maurer

© Pablo Maurer

© Pablo Maurer

© Pablo Maurer

Par Aude Jouanne, publié le 28/05/2018