Pendant l'éclipse, un anneau de feu est apparu au-dessus de l'Amérique du Sud et de l'Afrique

Ce 26 février, le ciel a accueilli un type particulier d'éclipse solaire, observable en Amérique du Sud et en Afrique.

Une éclipse a lieu quand la Terre, le Soleil et la Lune s'alignent sur le même axe. L'éclipse solaire implique que la Lune se trouve entre le Soleil et la Terre : la Lune projette donc son ombre sur une partie de la Terre. Ce dimanche, c'est le Brésil, le Paraguay, la Bolivie et notamment le Sud de l'Argentine et le Chili qui ont profité de ce phénomène. Celui-ci a ensuite atteint l'Angola, la Zambie et la République démocratique du Congo.

On parle d'une éclipse solaire annulaire. Cela signifie que l'éclipse était partielle : la Lune ne bloquait pas complètement la lumière du Soleil. Un anneau lumineux restait donc visible. À certains endroits, 97 % du Soleil était masqué par la Lune : "La Lune devait mettre deux heures à traverser le soleil mais l'éclipse annulaire, elle, n'est visible qu'environ une minute. Ce moment tant attendu devait être optimal à 13 h 37 GMT en Argentine", précise le quotidien libanais L'Orient le Jour.

Les internautes, toujours nombreux à se déplacer pour ce genre d'événements, ont immortalisé cet "anneau de feu" qui est apparu dans le ciel. C'est bien sûr d'une part la rareté de ces phénomènes qui émerveille, mais aussi le sentiment d'assister à quelque chose d'infiniment plus grand que nous, sur lequel nous n'avons aucun contrôle. Les amateurs ont ainsi partagé sur les réseaux les images de cet épisode. Notons que, depuis la France, la prochaine éclipse solaire partielle sera visible le 21 août 2017.

Publicité

Publicité

Publicité

Publicité

Par Lise Lanot, publié le 27/02/2017

Copié

Pour vous :