PARIS, FRANCE – DECEMBER 09: (L-R) A fan holds a flag of singer Johnny Hallyday during Johnny Hallyday’s funerals at Eglise De La Madeleine on December 9, 2017 in Paris, France. France pays tribute to Johnny Hallyday, the french music icon, who died aged 74 after a battle with lung cancer (Photo by Marc Piasecki/Getty Images)

Malaise : un photographe essaie de vendre une image de la dépouille de Johnny

L’info glauque du jour : il semblerait que la mort de Johnny entraîne un commerce particulièrement macabre.

© Marc Piasecki via Getty Images

Après les multiples hommages, les déclarations d’amour publiques et l’emballement médiatique à l’échelle internationale, la démesure autour des obsèques de Johnny Hallyday continue, pour laisser cette fois place à l’opportunisme. En effet, au lendemain de son décès, un marché noir s’est très rapidement organisé autour du culte de l’artiste.

Publicité

Des plateformes de vente en ligne comme Le Bon Coin ont été envahies de babioles diverses à l’effigie de l’artiste, et quelques pièces particulièrement insolites ont été repérées : on y retrouve alors un mégot de cigarette fumée par le chanteur – preuve vidéo à l’appui – vendu pour la modique somme de 90 euros. Une transaction qui flirte clairement avec le malaise étant donné que le chanteur est décédé d’un cancer des poumons. Dans une autre gamme de prix, un audioprothésiste parisien proposait aussi de céder les empreintes d’oreilles de l’artiste, contre 10 000 euros.

"L’homme m’a proposé au téléphone la photo de Johnny dans son cercueil"

Un commerce étonnant, mais qui est visiblement courant pour les célébrités ayant une communauté de fans particulièrement dévoués. En 2009, après la mort de Michael Jackson, un simple gobelet en plastique touché par la star se serait envolé pour la modique somme de 1 500 dollars. Conscient que son public était prêt à sortir la carte bleue, Johnny Hallyday a d’ailleurs joué le jeu de son vivant en abreuvant le marché de nombreux produits dérivés à son effigie.

Si l’idole des jeunes fait vendre, il semblerait toutefois que l’appât du gain et l’indécence puissent aller particulièrement loin, puisque, comme le relate Le Journal du dimanche, un mystérieux photographe essaierait de vendre une photo de la dépouille de Johnny Hallyday dans son cercueil.

Publicité

L’homme aurait contacté plusieurs rédactions parisiennes et aurait tenté de vendre son image à un magasin spécialisé dans les objets de collection consacrés à l’artiste. Le gérant de la boutique raconte : "L’homme m’a proposé au téléphone la photo de Johnny dans son cercueil. Je ne peux concevoir qu’elle ait été prise par un membre de la famille. Ce doit être une personne présente lors de l’embaumement du corps". Probablement volée lors de la mise en bière de la star, l’image n’a visiblement pas trouvé acquéreur pour le moment (et heureusement).

Une anecdote glauque et morbide, qui n’est malheureusement qu’un reflet des dérives de notre société. Comme l’aurait chanté le rocker : "Noir c’est noir, il n’y a plus d’espoir".

Par Lisa Miquet, publié le 20/12/2017

Copié

Pour vous :