Le photographe Nick Brandt dénonce l’impact de l’homme sur la faune africaine

Photographe engagé, Nick Brandt nous sensibilise à la cause animale et environnementale.

Nick Brandt

© Nick Brandt/avec l’aimable autorisation de l’Atlas Gallery London

Après la trilogie photographique On This Earth, A Shadow Falls et Across The Ravaged Land, Nick Brandt a travaillé durant deux ans sur sa dernière série en date, Inherit The Dust. À travers de larges panoramas en noir et blanc, il dénonce l’impact de l’homme sur son environnement et les conséquences pernicieuses du développement galopant des villes.

Ancien vidéaste, Nick Brandt a découvert l’Afrique en 1995, lors du tournage du clip de la chanson "Earth Song" de Michael Jackson. Après cette première rencontre avec la Tanzanie, il n’a eu cesse, ébahi, d’explorer les terres africaines. Mais au-delà de la beauté fulgurante des paysages, le photographe n’a pu que tristement constater l’extinction de la faune sauvage provoquée par la suprématie des hommes.

Toujours muni d’un appareil argentique et sans aucune retouche, il a reproduit des portraits d’animaux grandeur nature sur des panneaux, avant de les implanter sur les lieux où jadis, la faune vivait en toute quiétude.

Nick Brandt

© Nick Brandt/avec l’aimable autorisation de l’Atlas Gallery London

En plaçant ces mammifères sauvages au milieu des usines, friches industrielles ou mines à ciel ouvert, Nick Brandt rend un dernier hommage saisissant à la majesté de ces grands animaux, contrastant avec ces terres désolées. La série Inherit The Dust fait également écho aux générations futures qui hériteront, malgré elles, de la poussière, et qui, peut-être, ne connaîtront pas le temps désormais révolu d’un règne animal s’épanouissant dans une nature luxuriante.

En mêlant art et activisme, Nick Brandt tire la sonnette d’alarme dans cette série à la beauté flamboyante. Mais telle une image d’Épinal, elle dévoile pareillement un envers du décor tristement affligeant. Un travail remarquable qui ne laisse en aucun point indemne.

Nick Brandt

© Nick Brandt/avec l’aimable autorisation de l’Atlas Gallery London

Nick Brandt

© Nick Brandt/avec l’aimable autorisation de l’Atlas Gallery London

Nick Brandt

© Nick Brandt/avec l’aimable autorisation de l’Atlas Gallery London

Nick Brandt

© Nick Brandt/avec l’aimable autorisation de l’Atlas Gallery London

Nick Brandt

© Nick Brandt/avec l’aimable autorisation de l’Atlas Gallery London

Nick Brandt

© Nick Brandt/avec l’aimable autorisation de l’Atlas Gallery London

Nick Brandt

© Nick Brandt/avec l’aimable autorisation de l’Atlas Gallery London

Nick Brandt

© Nick Brandt/avec l’aimable autorisation de l’Atlas Gallery London

Par Solenn Cordroc'h, publié le 28/09/2018