Photographier les fêtards à la sortie du Berghain à Berlin, le projet de Vincent Voignier

Après une nuit endiablée, il photographie les clubbers à la sortie du Berghain. L’occasion de découvrir la diversité de la vie nocturne berlinoise.

© Vincent Voignier

Considéré comme l’un des meilleurs clubs européens pour sa sélection musicale pointue et son ouverture d’esprit, le Berghain est l’un des lieux berlinois les plus célèbres, qui accueille chaque année plusieurs centaines de milliers de fêtards. Après avoir passé la nuit et le petit matin à festoyer, les noctambules quittent souvent le lieu en plein après-midi, et pour la plupart, marqué d’une certaine fatigue.

Publicité

C’est ce que le photographe Vincent Voignier a voulu immortaliser en réalisant sa série intitulée Nachtgestalten, qui signifie "Créature de Nuit", en français. Alors qu’au sein du Berghain les photos et vidéos sont totalement interdites, le photographe a décidé d’attendre patiemment les clubbers devant la sortie. Accompagné de Barbara Bernardi, sa partenaire sur ce projet, et de son appareil photo plein format, il a demandé aux personnes qui sortaient de la célèbre discothèque de s’arrêter quelques minutes pour poser le long de la clôture – lieux où les gens font normalement la queue. Cadrés toujours de la même manière, de façon minimaliste, ces portraits montrent des gens venant de tous horizons : femmes, hommes, jeunes, moins jeunes, tous ont accepté de poser, malgré la fatigue de leur nuit endiablée.

Avec une approche documentaire, portant un regard quasi sociologique, Vincent Voignier nous livre un trombinoscope captivant de la vie nocturne berlinoise.

© Vincent Voignier

Publicité

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

Publicité

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

Publicité

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

© Vincent Voignier

Vous pouvez retrouver le travail de Vincent Voigner sur son site personnel.

Par Lisa Miquet, publié le 28/08/2017

Copié

Pour vous :