Grâce à Photoshop, Conor Nickerson rencontre l’enfant qu’il était

Nostalgique, le photographe Conor Nickerson a décidé d’utiliser l’image pour retourner en enfance.

© Conor Nickerson

Contrôler le temps est un des grands fantasmes de l’humanité, une thématique récurrente, qui revient dans les conversations et qui a alimenté de nombreuses œuvres de la pop culture, de Retour vers le futur à L’Effet papillon en passant par Interstellar. Cette thématique a aussi fasciné le photographe Conor Nickerson qui a décidé de partir à la rencontre de l’enfant qu’il était dans un projet nommé Myself hanging out with myself – "moi, traînant avec moi-même", en français. En effet, grâce à Photoshop, il a réussi à intégrer son image d’adulte parmi ses souvenirs d’enfance, portant les mêmes vêtements et adoptant les mêmes attitudes. Sur son compte Behance, le photographe explique que l’idée de ce projet lui est venue très spontanément :

Publicité

"En passant en revue de vieilles photos de famille, je me demandais à quoi cela pourrait ressembler si j’essayais de me photoshoper au sein de ces images. J’ai rassemblé tous les vieux chapeaux et T-shirts que j’ai pu trouver et j’ai fait de mon mieux pour m’insérer au sein de ces instants d’enfance qui, à part sur ces photos, ne sont que des souvenirs très lointains. Le résultat a été d’en apprendre beaucoup sur Photoshop, mais aussi d’avoir une collection de photos de moi amusante, étrange et étonnamment introspective."

Dans le train, assis dans l’herbe ou encore donnant un concert, les deux versions de Conor Nickerson cohabitent et se répondent. La ressemblance physique entre les deux personnages n’est pas frappante, et laisse croire de prime abord aux photos d’un père et son fils. Un retour aux origines en images, plutôt bien réalisé.

© Conor Nickerson

Publicité

© Conor Nickerson

© Conor Nickerson

© Conor Nickerson

Publicité

© Conor Nickerson

© Conor Nickerson

© Conor Nickerson

Publicité

© Conor Nickerson

© Conor Nickerson

© Conor Nickerson

Vous pouvez retrouver le travail de Conor Nickerson sur son compte Behance et sur son site personnel.

Par Lisa Miquet, publié le 19/10/2017

Copié

Pour vous :