Pop et acidulées, les images de Sanwal Deen nous embarquent dans une autre réalité

Il crée une image à partir de centaines de photographies d’un même bâtiment : découvrez le travail de Sanwal Deen.

Originaire du Pakistan, Sanwal Deen vit et travail aujourd’hui à Seattle. À travers ses photographies, il tente d’explorer les limites entre espace privé et espace public, et sous des apparences légères, pop et colorées, se questionne en profondeur sur la notion d’intimité.

Publicité

Pour sa série de photos intitulée Monuments, l’artiste cherche à mettre en images les lieux qui sont les témoins de nos vies. Il a donc décidé de photographier des buildings, car pour lui, ces tours sont le théâtre du quotidien de nombreux citadins. Il explique :

"Plus largement, cette série est une histoire de personnes et de bâtiments, ce sont les gens motivés par l’emploi, la nécessité d’un salaire et le désir d’avoir un impact sur le monde, qui construisent ces monuments. Ce sont les gens qui y vivent, les entretiennent. Ce sont aussi les gens qui les abattent."

Pour explorer au plus près les rapports qu’entretiennent humains et architecture, l’artiste a choisi de ne pas simplement photographier les bâtiments, mais de concevoir un véritable procédé de prise de vues.

Publicité

Il a donc décidé de photographier des centaines de fois le même bâtiment dans des contextes lumineux différents avec une longue focale, puis de rassembler tous ces clichés afin de construire une seule et même image finale.

Ce procédé permet d’avoir une plus grande définition de chaque brique, texture et détail, conférant à l’image un aspect pictural. Des centaines d’instants, de souvenirs, de moments sont donc compressées dans une seule et même photographie finale qui nous transporte dans un monde coloré, acidulé et hors du temps.

© Sanwal Deen

Publicité

© Sanwal Deen

© Sanwal Deen

© Sanwal Deen

Publicité

© Sanwal Deen

© Sanwal Deen

© Sanwal Deen

© Sanwal Deen

© Sanwal Deen

© Sanwal Deen

© Sanwal Deen

© Sanwal Deen

Vous pouvez retrouver le travail de Sanwal Deen sur son site personnel et son compte Instagram.

Par Lisa Miquet, publié le 21/05/2018

Copié

Pour vous :