Les superbes portraits d'athlètes olympiques réalisés à la chambre photographique

Le photographe Jay L. Clendenin a réalisé d'impressionnants portraits d'athlètes olympiques grâce à une ancienne chambre photographique. Un procédé étonnant pour des photos saisissantes. 

Publicité

 

De la technique, de l'entraînement et de la patience, voilà ce qu'ont en commun le photographe Jay L. Clendenin et les athlètes des Jeux olympiques. Il n'est donc pas étonnant que ces derniers se soient rencontrés lors des JO de Rio 2016.

En effet, le photographe de presse a couvert la célèbre compétition sportive pour le Los Angeles Times. Toutefois, adepte des challenges, il a préféré troquer son appareil photo numérique contre une vieille chambre photographique au format 8 x 10 pouces (soit 20 x 25 centimètres).

Publicité

Shooter directement sur du papier photo

Lourdes, volumineuses, encombrantes, les chambres photographiques permettent d'obtenir des images incroyables mais sont très contraignantes. Les films qui permettent de shooter avec un tel dispositif sont particulièrement onéreux, ce qui n'est pas toujours simple dans le cadre d'un reportage, comme aux Jeux olympiques. Cependant, impossible n'est pas Jay L. Clendenin ! Le photographe a trouvé une manière ingénieuse de contourner ces coûts, en décidant de ne pas shooter sur un film photographique mais directement sur du papier.

Contrairement à la pratique, qui veut qu'un photographe immortalise un instant d'abord sur une pellicule, puis tire ses images sur du papier photo, Jay L. Clendenin a décidé de supprimer une étape, en exposant directement son papier. Il développe ensuite les images dans un laboratoire de fortune installé dans sa salle de bains puis les retouche sur Photoshop. Il explique son expérience dans une vidéo du LA Time.

" La principale raison pour laquelle je n'utilise pas des films traditionnels est tout simplement le coût. Un film 8 x 10, avec le traitement, me revient environ à 20 dollars pièce. Je fais en moyenne dix images par athlète, ces montants sont plutôt prohibitifs. Utiliser du papier photo et transformer ma salle de bains en chambre noire réduit les dépenses et me permet d'acquérir une expérience du 'fait maison', pour le bonheur de ma famille qui n'a plus d'accès à la salle de bains !"

Publicité

Un procédé très technique, mais qui en vaut la peine...








 

Retrouvez le travail de Jay L. Clendenin sur son site personnel

Publicité

Par Lisa Miquet, publié le 11/08/2016

Copié

Pour vous :