Rencontre : Alana Dee Haynes donne une nouvelle vie aux photos des magazines de mode

L'artiste Alana Dee Haynes dessine sur des photos de mode et de nu trouvées dans les magazines pour leur donner une nouvelle vie.

alana0

© Alana Dee Haynes.

L'illustratrice américaine Alana Dee Haynes donne une nouvelle identité aux modèles que nous sommes habitués à voir dans les pages de papier glacé des magazines de mode. Pour cette virtuose du motif, les visages familiers sont de véritables toiles vierges qu'elle transforme en créatures fantaisistes. Au fil des pages, elle offre à chaque modèle un nouveau personnage, un alter ego.

Publicité

En quête de sa propre identité artistique et pour l'instant peu satisfaite de la formation qu'elle suit en école d'art, Alana a décidé d'avoir une approche différente du dessin et de la photographie. Elle s'est mise à dessiner sur des photos en s'inspirant de grands artistes mais aussi en imaginant ses propres motifs et gribouillis texturés à appliquer sur les pages des magazines.

Ses lignes noires, tantôt abstraites tantôt psychédéliques, habillent élégamment les femmes et hommes qui apparaissent sur les photographies qu’elle déniche. À travers ces formes et ces courbes, Alana crée une histoire pour chaque image et s'en imprègne. Lorsque nous l'avons rencontrée, elle nous a parlé de sa série Whimsical, mais aussi de ce qui l'épanouit en tant qu'artiste et de son amour pour New York.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

Publicité

Cheese | Salut Alana ! Dis-nous comment tu t'es retrouvée dans le monde de l'art.

J'ai été élevée par des artistes, donc c'est comme si c'était venu tout seul. Au lieu de jouer à des jeux vidéo, j'avais des pistolets à colle, des fausses pierres précieuses, des marqueurs, du papier… J'avais la possibilité de créer ce que je voulais. Cela m'a rendue addict : maintenant, peu importe la tâche que j'accomplisse, je dessine toujours quelque chose à côté.

Peux-tu nous raconter ton processus créatif, du choix des photos à leur embellissement avec tes propres illustrations ? 

Publicité

D'habitude, quand je regarde des photos, l'une d'entre elles va me sauter aux yeux comme si elle était déjà embellie. C'est comme si je pouvais déjà y projeter ce que j'aimerais y dessiner, en quelque sorte. Parfois, c'est le contexte de la photo ou les formes du visage et du corps qui font la connexion dans mon esprit.

Une fois que j'ai repéré ce truc dans le cliché, c'est un processus quasi méditatif. Je trace simplement ce que je visualise dans ma tête.

Le fait de vivre à New York a-t-il un impact sur ton travail ?

Publicité

Je pense que New York m'a aidée à voir les petites beautés qui se cachent dans le monde. Il y a tellement de choses qui se passent ici que cela fait du bien de s'arrêter un moment pour contempler la pluie qui tombe ou les tâches de rousseur d'un ami, ou encore de regarder la courbe de l'épaule d'un inconnu dans le train.

alana0b

© Alana Dee Haynes.

Qu'attends-tu de l'enseignement en école d'art ? Comment les professeurs peuvent-ils guider leurs élèves afin de leur aider à trouver leur propre style, leur identité artistique ?

J'aimerais que les professeurs s'attardent moins sur les "fondamentaux", comme travailler les ombres autour d'un œuf, et qu'ils nous accordent plus de temps pour réfléchir à nos idées. De temps en temps, ils devraient pousser les limites de notre imagination. Je pense qu'on pourrait carrément ouvrir un cours dédié aux idées et à la manière de les réaliser.

On sait que la musique a une place importante dans ton processus créatif. Si ta série Whimsical avait une playlist, il y aurait quoi dessus ?

C'est difficile à dire mais je pense qu'il y aurait une tonne de chansons qui racontent des histoires avec des sons répétitifs :

  • "These Days" – Nico.
  • ("Sittin' On) the Dock of the Bay" – Otis Redding.
  • "Leopard Skin Pillbox Hat" Bob Dylan.
  • "(Don't Fear) the Reaper" – Blue Oyster Cult.
  • "Big Jet Plane" – Angus and Julia Stone.
  • "Wagon Wheel" – Old Crow Medicine Show.
  • "Matilda" – Alt-J.
  • "Wild Horses" – The Rolling Stones.
amanda-8

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

© Alana Dee Haynes.

amanda-4

© Alana Dee Haynes.

Vous pouvez la suivre sur Instagram et sur Facebook.

Traduit de l'anglais par Donnia Ghezlane-Lala.

Par Amanda Adame, publié le 05/10/2016

Copié

Pour vous :